Mais … Qui fait quoi ?

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé est un acteur majeur de la santé publique au service des patients en agissant au nom de l’État afin que les produits de santé disponibles en France soient sûrs, efficaces, innovants, accessibles et bien utilisés. La stratégie de l’ANSM se décline en quatre axes : l’ouverture et la transparence, la gestion des risques, l’accès à l’innovation dans l’environnement européen et la performance et efficience. Budget 2021 : 118 321 751 €

L’Agence nationale de santé publique est un établissement public administratif (créée en 2016 par ordonnance et décret) sous tutelle du ministère chargé de la Santé. Mission : améliorer et protéger la santé des populations suivant trois axes majeurs : anticiper, comprendre et agir. Budget 2021 : 156 155 356 €. Une dotation exceptionnelle est accordée au titre de la prévention épidémique et la constitution de stock stratégiques, son montant est fixé à 4 281 500 000 €.

L’Agence Européenne des Médicaments (EMA, budget 385 900 000 €) ) contribue à protéger et à promouvoir la santé humaine et animale en évaluant et en contrôlant les médicaments au sein de l’Union européenne et de l’Espace économique européen.

Tout cela semble rassurant pour tous ces organismes se préoccupant de notre santé. Toutefois on peut se poser la question de savoir qui est véritablement responsable dans ce fatras d’entités plus administratives les unes que les autres ! N’y-a-t-il pas matière à s’inquiéter en apprenant que l’Agence européenne des médicaments a reçu des rapports mettant en évidence onze cas de thrombose avec thrombocytopénie faisant suite à la vaccination par Pfizer et deux cas consécutifs à l’utilisation de Moderna au sein de l’Espace économique européen. Elle ne va cependant pas encore ouvrir d’enquête spécifique et va continuer à surveiller !!!

À l’échelle mondiale, plus de 300 cas ont été recensés dans lesquels des personnes ayant reçu un vaccin contre le COVID-19 ont développé des caillots sanguins et un faible taux de plaquettes. Si l’on inclut les cas européens, ils se répartissent de la manière suivante : 25 cas signalés par Pfizer et 5 par Moderna, 287 par AstraZeneca et 8 par Janssen.

Source : https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/des-thromboses-ont-ete-signalees-chez-des-personnes-vaccinees-par-pfizer-et-moderna-mais-lema-nouvre-pas-denquete/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :