New York Times, Go home

Après avoir encensé les Traoré, accusé la France d’être incapable de s’adapter aux changements sociaux et autres critiques et commentaires désagréables sur les Français, le New York Times publie un long et complaisant article sur le syndicat « étudiant » UNEF qui organise des réunions non-mixtes, desquelles les blancs sont exclus. Ingérence caractérisée dans la politique intérieure de notre pays. Les médias français ne vont pas donner des leçons aux Américains pour gérer leurs problèmes de racisme, de tueries et autres affaires internes les concernant. De quel droit le NYT se permet-il de le faire ?

Le racisme semble plaire à ce média qui devrait plutôt se recentrer sur ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique et regarder son nombril avant de critiquer autrui. 

Considérant ces prises de position il laisse à penser qu’il n’est qu’un vecteur support du projet de mondialisation de l’oligarchie anglo-saxonne dont l’une des principales étapes est de favoriser une immigration massive pour un mélange des populations destiné à « lisser » vers le bas les niveaux de culture et créer une civilisation unique soigneusement préparée psychologiquement par les mesures prises par un certain nombre de pays.

En France il faut associer la déclaration de Macron, Merkel, Gutteres (secrétaire général de l’ONU), Michel et Von Der Leyen de « l’Union Européenne » en date du 3 février 2021i à l’Agenda 2030ii et au projet de loiiii « de programmation relatif au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales ». Un projet de loi déposé par CASTEX, Premier ministre et LE DRIAN, ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

En annexe quelques extraits édifiants de ce que nous réserve ce projet de loi d’un gouvernement ayant décidé de légiférer par ordonnances, faisant fi du Parlement et de la démocratie supposée être le centre de nos institutions dans le pays des droits de l’Homme.

L’économie française s’effondre, la population est maintenue sous une pression psychologique avilissante intolérable, des minorités sèment le désordre, l’islamisme radical gagne du terrain chaque jour, les trafiquants et proxénètes occupent des territoires sans être dérangés par les forces de l’ordre, il est vrai plus occupées à cogner sur les gilets jaunes, les pompiers, les soignants manifestants pour un peu de reconnaissance, une immigration sauvage continue de déferler sur le pays sans que les passeurs soient inquiétés….Et la France avance dans une sorte d’indifférence général du citoyen lambda vers le projet de soumission à cette ploutocratie anglo-saxonne de grandes fortunes et de multi-nationales pendant que l’Etat se désagrège et confie sa destinée à l’Union Européenne, une administration centralisée dirigée par des technocrates non élus donc absolument pas représentatifs sur le plan démocratique de la population européenne. Technocrates bien entourés par les réseaux d’influence (lobbies pour les journalistes souhaitant montrer qu’ils maîtrisent l’anglais !). 

Finalement c’est à se demander si le NYT n’a pas de bonnes raisons de critiquer la France, ce pays qui se meurt lentement.

ihttps://laplumeducitoyen.org/2021/03/13/ordre-mondial/

iilhttps://www.agenda-2030.fr

iii https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3699_projet-loi

Annexe : Extrait du préambule du projet de loi N° 3699

C’est pourquoi le présent projet de loi fait de la lutte contre la pauvreté et les inégalités mondiales l’objectif central de notre politique de développement, qui doit contribuer à la préservation des biens publics mondiaux (en particulier la santé, le climat, la biodiversité, l’éducation) et à la lutte contre les causes profondes des crises, en aidant les pays les plus vulnérables, notamment d’Afrique, à répondre à ces enjeux et à poursuivre leur transition vers des modèles de croissance plus résilients, plus inclusifs et plus durables. Il s’agit également d’inscrire pleinement la politique de développement dans le cadre multilatéral que s’est fixé la communauté internationale en 2015 avec l’agenda 2030 des Nations unies, l’accord de Paris et le programme d’action d’Addis‑Abeba sur le financement du développement. Dans le cadre de la diplomatie féministe de la France, la politique de développement a enfin pour objectif transversal la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Avec le présent projet de loi, le Gouvernement se fixe quatre priorités politiques :

* investir dans les biens publics mondiaux pour prévenir les crises globales qui affectent tous les continents

* refonder la politique de développement sur une logique partenariale et une responsabilité partagée avec les pays partenaires

* renforcer le pilotage de la politique de développement, qui est un pilier à part entière de la politique étrangère de la France

* garantir l’efficacité de son action, grâce à de nouveaux mécanismes d’évaluation et de redevabilité, ainsi que la recherche d’impact réel.

Dans ce cadre, le présent projet de loi décline la programmation des crédits budgétaires concourant à la politique de développement solidaire et de lutte contre les inégalités mondiales jusqu’en 2022, en vue d’atteindre l’objectif fixé par le président de la République d’une aide publique au développement représentant 0,55 % du revenu national brut en 2022. La programmation financière est complétée avant la fin de l’année 2022, pour les années 2023, 2024 et 2025, en vue d’atteindre ultérieurement l’engagement pris dans le cadre du G7 d’une aide publique au développement représentant 0,7 % du revenu national brut. 

NDLA : Cette somme ne serait-elle pas plus utile au petit commerce, à l’artisanat, aux professions libérales et autres TPE et PME, principale manne fiscale de l’Etat ?

Ces nouvelles orientations sont le résultat d’un large processus de consultation. À partir des contributions de plusieurs rapports parlementaires, dont celui du député M. Hervé Berville portant sur la modernisation de la politique partenariale de développement, le processus d’élaboration de ce projet de loi a fait l’objet en 2018 et 2020 de quatre sessions extraordinaires du Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI), d’une consultation de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD), et de plusieursconsultations décentralisées sur le territoire français. Ces nouvelles dispositions font également suite aux conclusions du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement du 8 février 2018. La présentation de ce projet de loi a été reportée en raison de la crise de la covid‑19.

NDLA : A la lecture de l’alinéa suivant on a vraiment l’impression de nager en plein délire !!!

Le présent projet de loi vise également à « HABILITER LE GOUVERNEMENT A LEGIFERER PAR ORDONNANCE » afin de doter la France d’un dispositif attractif d’accueil sur le territoire français des organisations internationales, ou des associations ou fondations de droit français ou étranger assimilables à ces organisations internationales (ci‑après les organismes internationaux)En effet, ces organismes internationaux jouent un rôle majeur sur la scène internationale et en particulier dans le secteur du développement, de la lutte contre les inégalités et de la défense des biens publics mondiaux. Dans un contexte de remise en cause du multilatéralisme, il est indispensable que la France se dote d’un tel dispositif pour les attirer sur son territoire en prévoyant notamment de leur octroyer des privilèges et immunités dont ils bénéficient classiquement en vertu d’accords de siège et qui revêtent une importance certaine pour ces organismes internationaux, dans la mesure où ces privilèges et immunités permettent de garantir l’accomplissement sans entrave et en toute indépendance de leurs missions sur le territoire de l’Etat hôte. L’évolution du cadre juridique français est d’autant plus nécessaire que la concurrence internationale pour l’accueil de ces organismes internationaux est croissante.

Un avis sur « New York Times, Go home »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :