Restons Français

Avant d’être européens nous sommes Français et nous vivons dans une république gérée par des textes fondateurs.

Le règlement (UE) 2019/1157 du Parlement et du Conseil du 20 juin 2019 oblige les États membres à mettre en circulation, au plus tard le 2 août 2021, des cartes d’identité comportant des données biométriques, empreintes digitales et photographies, dans un composant électronique hautement sécurisé.

L’Union européenne est un leurre mis en place pour servir la finance anglo-saxonne dont le seul but est d’asservir l’Europe à son unique profit.

Refusons cette carte d’identité nationale bilingue qui ne répond pas aux exigences de l’article 2 de notre constitution :

 La langue de la République est le français. L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. L’hymne national est la « Marseillaise ». La devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité ». Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Un seul référentiel pour la France et les Français :

https://www.legifrance.gouv.fr/contenu/menu/droit-national-en-vigueur/constitution

– Constitution du 4 octobre 1958

– Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

– Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946

– Charte de l’environnement

Un avis sur « Restons Français »

  1. Être Français c’est être Souverain et la souveraineté à laquelle nous devrions être tous attachés c’est : « L’indépendance est un terme qui signifie un désir, qui signifie une attitude, qui signifie une intention. » Charles de Gaulle –
    1) Souveraineté sur soi-même : Exercer une souveraineté sur soi-même signifie être capable de se dominer et de contrôler ses pulsions –
    2) Souveraineté sur sa famille : L’individualisme et l’égoïsme modernes affaiblissent les familles pour mieux détruire leur capacité de résistance et d’autonomie vis à vis d’un pouvoir central, bien souvent lui-même contrôlé en coulisses par des familles organisées en clans. . Sans familles fortes, enracinées et souveraines, il ne peut y avoir de pays souverains.
    3) Souveraineté sur son travail : un pays où l’entrepreneuriat, la prise de risque, et l’autonomie ne sont pas encouragés ne peut pas être un pays souverain.
    4) Souveraineté politique : . À l’échelle nationale, la souveraineté doit être entière et un État souverain doit contrôler ses lois, sa justice, sa monnaie, ses frontières, et refuser toute soumission ou allégeance à une puissance étrangère.
    En guise de conclusion : Cette souveraineté doit être protégée par une élite chargée de défendre le bien commun et de travailler sur le temps long. Pour garantir sa pérennité, cette élite doit se montrer capable de détecter et promouvoir les talents issus du peuple, de sanctionner et rétrograder ses membres incapables de tenir leur rang et surtout, de neutraliser tous ceux possédant une double allégeance ou susceptibles, par leurs discours, leurs comportements ou leurs opinions, de porter atteinte au prestige ou à l’unité nationale.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :