Des crises imprévues ? Vraiment ?

Le CERU (1), laboratoire d’idées universitaires définit parfaitement la causalité de la situation dans laquelle nous sommes plongés.

Notre pays est abandonné depuis des décennies par ses dirigeants politiques et une certaine frange de la population y trouvant un intérêt strictement personnel et financier. La situation actuelle ne résulte pas d’un malheureux concours de circonstances. C’est le fruit de l’incompétence et de la complicité de cette catégorie d’individus soumise à l’oligarchie financière anglo-saxonne décidée à asservir les peuples occidentaux pour en faire des néo-esclaves utiles et nécessaires à l’accroissement de leurs profits.

Les pénuries que nous affrontons aujourd’hui sont avant tout les conséquences des mauvaises décisions d’hier. 
La crise énergétique actuelle est fondamentalement révélatrice de trois phénomènes dévastateurs pour la France.
D’une part, 
la soumission de nos gouvernants à l’idéologie subversive d’activistes militants, en l’espèce, mais pas seulement, la frange radicale de l’écologie. Celle-ci opère depuis de nombreuses années et a trouvé les oreilles particulièrement attentives et bienveillantes des présidents de la République et de leurs conseillers depuis 2012. Résultat : des centrales nucléaires fermées ou en cours de fermeture, une maintenance interrompue avec pour conséquence l’obligation d’achat à l’étranger et la flambée des prix de l’énergie.
D’autre part, l’
absence de vision à long terme. L’anticipation aurait dû conduire à investir massivement dans la recherche scientifique et l’innovation pour développer, sécuriser, pérenniser nos sources d’énergie. L’exemple le plus topique à cet égard est l’abandon déplorable du projet Astrid en 2019, projet consacré à la création d’un nouveau réacteur nucléaire permettant l’utilisation répétée de plutonium.
Enfin, 
le renoncement à notre souveraineté dans des domaines pourtant vitaux pour notre pays qui a, entre autres, pour conséquence majeure, la perte inestimable du savoir-faire français dans le domaine du nucléaire.
Or la pénurie énergétique n’est pas la seule qui s’annonce.
Après la crise de la moutarde (faut-il rappeler que l’essentiel de la moutarde de Dijon dépend d’ingrédients qui viennent du Canada…), le syndicat de la Rizerie Française alerte sur un risque de pénurie de riz à court terme. Les récoltes en Inde et au Pakistan, nos principaux fournisseurs, ont été fortement impactées par des épisodes météorologiques extrêmes.
On sait par ailleurs que la chaîne d’approvisionnement de médicaments, notamment le paracétamol et l’amoxicilline dont les principes actifs viennent surtout de Chine et d’Inde, connaît depuis plusieurs années des dysfonctionnements qui pourraient là encore conduire à une pénurie dans les mois qui viennent.
https://www.ceru.fr

(1) Le CERU, laboratoire d’idées universitaires indépendant est plus que jamais essentiel : depuis plus de 10 ans, il se bat pour incarner une recherche exigeante et courageuse permettant d’allier convictions et compétences.

Quand, par exemple, les médias et une partie importante de la communauté universitaire tapaient à bras raccourcis sur l’énergie nucléaire, il a multiplié les publications et les conférences pour défendre cette énergie qui nous fait aujourd’hui cruellement défaut.

L’année prochaine, il prévoit d’amplifier le travail sur la question de la souveraineté énergétique, industrielle, alimentaire et sanitaire afin de faire la part des choses entre ce qui relève de l’accident climatique ou de la fatalité et ce qui est de la responsabilité de nos dirigeants. Il prévoit également de proposer des moyens d’anticiper et d’éviter ces futures pénuries tout en continuant à se battre pour que les financements de la recherche ne soient pas dilapidés dans des thématiques fumeuses et soient au contraire profilés afin de contribuer à l’innovation et au génie français !

Pour soutenir le CERU : https://www.ceru.fr

Un avis sur « Des crises imprévues ? Vraiment ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :