Repeuplement médical (…..sans fin)

Le mot « fin » ne semble pas faire partie de cette histoire du repeuplement médical en France.

Non-vacciné, suspendu ? Reconversion proposée !!! Ce vaccin ne sert à rien, ne protège pas de la transmission du virus et pourtant ils s’entêtent avec un acharnement inquiétant.

Le Ministre de la Santé a envoyé son directeur de cabinet aux Antilles pour proposer aux soignants suspendus des solutions pour sortir du système !!!
https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/10/14/les-soignants-non-vaccines-de-guadeloupe-refusent-les-propositions-du-gouvernement-pour-solder-la-crise_6145842_823448.html

Pendant ce temps le recours à des étrangers se poursuit sans pour autant que l’on connaisse l’équivalence des niveaux d’études et des diplômes de ces personnes avec ceux décernés par les facultés de médecine de France ? 

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 4 octobre 2022, sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « endocrinologie, diabétologie, nutrition », en application des dispositions du B du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
Mme EL BOUEIZ (Nathalie), épouse AL ALAM, née le 4 septembre 1988 à Deir El Kamar (Liban).
M. CHEA (Sophoin), né le 8 août 1990 à Siem Reap (Cambodge).
Mme RICHA (Carine), née le 21 novembre 1988 à Douwar (Liban).
M. NGUEWA (Jean-Louis), né le 1er mars 1977 à Douala (Cameroun).

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046368838

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 7 octobre 2022, sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « pédiatrie », en application des dispositions de l’article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
Mme BENTAIEB (Hassiba), née le 16 juin 1984 à Aïn Temouchent (Algérie).
M. BOUDHANE (Lakhdar), né le 22 août 1981 à Sétif (Algérie).
Mme KBAIER (Hakima), née le 1er juin 1979 à Kalaat Landalous (Tunisie).
Mme LABSI (Baya), née le 3 mai 1988 à Alger (Algérie).
Mme OUALI (Nasrine), née le 7 février 1990 à Alger (Algérie).

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046384047

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 7 octobre 2022, sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « pédiatrie », en application des dispositions du B du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
M. AL JUNAIDI (Ashraf), né le 20 août 1975 à Hébron (Palestine).
Mme HADDADOU (Souhila), épouse STAMBOULI, née le 14 juillet 1983 à Oran (Algérie).
Mme MANGAZA WA NYEMBO (Sophie), née le 22 novembre 1979 à Kongolo (République démocratique du Congo).
Mme SABOUNEH (Maha), née le 1er janvier 1985 à Tripoli (Liban).

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046384052

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 7 octobre 2022, M. ALABDULKAREEM (Mohammad), né le 5 juin 1988 à Ryad (Arabie Saoudite), est autorisé à exercer temporairement la médecine en qualité de praticien contractuel au sein du service de chirurgie plastique et reconstructive, dirigé par le professeur Eric Watier – Centre hospitalier universitaire de Rennes, dans les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046431241

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 7 octobre 2022, M. SARMAGANDI (Ramy), né le 15 février 1988 à Djeddah (Arabie Saoudite), est autorisé à exercer temporairement la médecine en qualité de praticien contractuel au sein du service de chirurgie orthopédique et traumatologique, dirigé par le professeur Jean Brilhault – centre hospitalier universitaire de Tours, dans les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire est accordée pour une durée d’un an à compter de la date de prise de fonctions précisée dans le contrat.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046431245

Par arrêté du ministre de la santé et de la prévention en date du 13 octobre 2022, M. AMBU SAIDI (Hamed, Mohammed, Khamis), né le 4 juin 1985 à Nizwa (Oman), est autorisé à exercer temporairement la médecine en qualité de praticien contractuel au sein du service d’urologie, dirigé par le professeur François Haab – société « Urologie Paris Opéra » dont le plateau technique se situe à la clinique de Turin, dans les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire est accordée pour une durée de d’une année à compter de la date de prise de fonctions précisée dans le contrat.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046431247

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :