Triste clown-menteur

Si Zelensky avait été franc avec son peuple il y a des mois et lui avait parlé de ce qui allait se passer, alors les horreurs que des millions d’entre eux ont vécues – y compris de la main directe de leur propre gouvernement – auraient pu être évitées.

Jeudi, le Washington Post a publié un article d’une étonnante franchise en réponse à l’indignation générale que l’interview de Zelensky, réalisée en début de semaine, a provoquée parmi son propre peuple. Intitulé « Zelensky fait face à une vague de critiques pour ne pas avoir averti de la guerre », l’article souligne comment ce soi-disant « maître de la communication » a apparemment dérapé en admettant qu’il a menti à ses compatriotes en niant les rapports antérieurs sur ce qu’ils décrivent comme « l’invasion » de l’Ukraine par la Russie. Pour être clair, la réalité est que la Russie se préparait à recourir à des moyens militaires en dernier ressort pour défendre l’intégrité de ses lignes rouges de sécurité nationale dans ce pays voisin après que l’OTAN dirigée par les États-Unis les ait franchies. Cela mis à part, le point central de leur article est que Zelensky a menti, que des gens sont morts et que les Ukrainiens sont en colère.

Le rapport de cet influent média grand public (MSM) cite un couple d’Ukrainiens qui s’est dit scandalisé par les révélations de leur président, ce qui, selon eux, est représentatif de l’opinion populaire dans les jours qui ont suivi la publication de son interview initiale. Décrite à juste titre par le Washington Post comme la « première crise de communication sérieuse » de Zelensky, la raison pour laquelle des millions de personnes sont tellement en colère est qu’il a expliqué avec désinvolture son mensonge en affirmant qu’il a permis à l’Ukraine d’économiser 7 milliards de dollars par mois à partir d’octobre. De toute évidence, il pense que la vie de son peuple a un prix et n’est pas aussi sacrée qu’il l’a toujours fait croire dans ses apparitions vidéo quotidiennes où il fait semblant d’être triste pour tous ceux qui sont morts. S’il avait simplement dit la vérité aux Ukrainiens, beaucoup auraient peut-être fui ou se seraient mieux préparés au conflit.

Au lieu de cela, la grande majorité de la population a été prise au dépourvu après avoir cru à ses déclarations répétées selon lesquelles aucune action militaire russe n’était imminente, ce qui a indiscutablement entraîné une augmentation des pertes humaines. C’est notamment le cas après qu’Amnesty International a prouvé que les forces de Kiev ont illégalement militarisé les zones résidentielles proches des lignes de front et ont ainsi exploité les civils qui s’y trouvaient comme boucliers humains dans une ultime tentative désespérée d’arrêter l’avancée lente mais régulière de la Russie au cours des six derniers mois. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles il a refusé d’avertir son peuple de ce qui était sur le point de se produire, car ses responsables militaires avaient peut-être un « plan de défense » machiavélique qui consistait à recourir de manière disproportionnée à une politique de boucliers humains.

Si Zelensky avait été franc avec son peuple il y a plusieurs mois et lui avait parlé de ce qui allait se passer, alors les horreurs que des millions d’entre eux ont vécues – y compris de la main directe de leur propre gouvernement – auraient pu être évitées. Le « plan de défense » par bouclier humain, spéculatif et planifié à l’avance, ainsi que les intérêts économiques et financiers de ses bailleurs de fonds oligarchiques sont les raisons pour lesquelles il a refusé de le faire, ce qui révèle que ce « maître de la communication » n’est rien d’autre qu’un maître de la manipulation, ou plutôt la marionnette que ses patrons occidentaux bellicistes ont exploitée pour manipuler la population ukrainienne. Ses mensonges ont affecté chaque Ukrainien, et c’est pourquoi tant d’entre eux se retournent soudainement contre lui, ce qui a poussé le Washington Post à faire un rapport aussi surprenant sur ce changement brusque de l’opinion publique.

Andrew Korybko

source : One World

traduction Avic pour Réseau International

Un avis sur « Triste clown-menteur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :