Crimes de guerre !!!

« Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, considère inacceptable le blocage par la Russie de millions de tonnes de céréales ukrainiennes et compare le blocage des ports ukrainiens par la Russie à un crime de guerre. « On ne peut pas imaginer que des millions de tonnes de blé restent bloquées en Ukraine alors que dans le reste du monde des gens souffrent de la faim. C’est un véritable crime de guerre. Donc je ne peux pas imaginer que cela va durer encore longtemps », insiste Josep Borrell soulignant que cette « guerre va avoir des conséquences dramatiques pour le monde. »

Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/c-est-un-véritable-crime-de-guerre/ar-AAYFFZ0?ocid=uxbndlbing

Doit-on croire aveuglément le vice-président de la commission européenne en charge des relations extérieures qui envoie ce type de message “500 millions d’euros d’aide supplémentaire de l’UE sont en train d’être débloqués. Les livraisons d’armes seront adaptées aux besoins de l’Ukraine. Cette guerre doit être gagnée sur le champ de bataille”,

sources : https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-russie-l-ue-veut-balayer-la-diplomatie-au-profit-de-la-guerre-estime-moscou

https://www.kommersant.ru/doc/5304121

« Cette guerre doit être gagnée sur le champ de bataille” !!! Comment un vice-président de la commission européenne peut-il s’exprimer ainsi ? L’Union Européenne devrait être une force de paix et non cette organisation asservie à la volonté hégémonique des Etats-Unis. Tout est fait par les responsables (technocrates et présidents des pays adhérents) pour maintenir un état de guerre dans cette région qui n’a aucun lien réel avec l’institution européenne alors que les peuples n’aspirent qu’à une seule chose la PAIX !!! Cela prouve à quel point les présidents européens élus et les hauts-fonctionnaires bruxellois se moquent éperdument de nos préoccupations. Ils n’ont aucune considération pour les peuples, seule compte une obéissance aveugle à l’Oncle Sam et la caste financière anglo-saxonne.

Soulignant le fait que « cette guerre va avoir des conséquences dramatiques pour le monde », ce haut responsable des relations internationales de l’UE devrait se consacrer à la recherche de solutions de résolution du conflit par le dialogue. Qu’il aille convaincre l’OTAN, instrument de l’impérialisme américain, de cesser son manège d’encerclement de la Russie et qui persiste dans la provocation en voulant inclure la Suède et la Finlande. Qu’il aille aussi convaincre le clown président ukrainien (1) de relire les accords de Minsk et de cesser le massacre des civils ukrainiens du Donbass, avant d’entamer des négociations sérieuses avec Vladimir Poutine.

Concernant le blocage des ports ukrainiens, pour mémoire 3 bulletins de presse de l’Ambassade de Russie en France

– Bulletin de presse N° 39 : Les accusations contre la Russie, selon lesquelles elle empêche les navires transportant les céréales de quitter Odessa et d’autres ports ukrainiens, provoquant ainsi une crise alimentaire mondiale, n’ont rien à voir avec la réalité.

Selon le ministère russe de la Défense, 75 navires étrangers de 17 pays sont bloqués dans les ports ukrainiens.

Fin mars, la Russie a mis en place un couloir humanitaire, long de 80 miles et large de 3 miles, en mer Noire pour permettre aux navires de quitter les ports ukrainiens. Ce couloir étant ouvert tous les jours, aucun navire n’a pu l’emprunter, bien que les autorités russes et ukrainiennes compétentes aient été informées de telles intentions.

La partie ukrainienne a fait clairement savoir qu’elle n’envisageait pas de prendre des mesures concrètes pour sécuriser sa partie du couloir. Dans tous les ports ukrainiens, les autorités de Kiev ont interdit les entrées et sorties aux navires de commerce.

À cela s’ajoute le fait que les militaires ukrainiens ont miné les ports et les eaux côtières. Force est de constater que cela a été fait de manière si chaotique qu’il n’existe aucune carte des mines déployées. Lors d’un briefing du secrétaire général de l’Organisation maritime internationale le 12 avril, le délégué ukrainien a confirmé le minage délibéré de ses propres ports.

En effet, les navires civils et leurs équipages bloqués servent des otages au régime de Kiev qui les utilisent comme des boucliers humains. Chaque fois que la question des navires étrangers bloqués se pose, les Ukrainiens conditionnent le retrait de ces navires de leurs ports par la cessation des hostilités et par le retrait complet des troupes russes du territoire ukrainien. 

L’armée russe pourrait entamer le processus de déminage des ports. Cependant, le gouvernement ukrainien évite par tous les moyens toute coopération, y compris avec les armateurs, pour résoudre la question de la sortie sécurisée des navires.

Il est évident qu’en l’absence d’une solution à ce problème majeur, il est inutile de parler de l’exportation de céréales ukrainiennes par voie maritime.

– Bulletin de presse N° 43 Alors que la Russie est accusée de provoquer une crise alimentaire mondiale, il est important de souligner que Moscou n’est pas à l’origine du blocage des ports ukrainiens de la mer Noire. Un couloir humanitaire ouvert par la partie russe depuis mars 2022 permet aux navires de quitter les ports ukrainiens. Les forces armées russes sont prêtes à assurer leur sécurité tout au long des itinéraires vers les eaux internationales.
Nous attirons l’attention au fait que cela relève de la responsabilité de l’Ukraine de déminer les ports de la mer Noire et de dégager les chenaux. La Russie ne cherche pas à abuser de cette situation pour atteindre les objectifs de son opération militaire spéciale.
La crise alimentaire actuelle est dû principalement aux sanctions occidentales qui ont perturbé les chaînes d’approvisionnement, y compris les exportations de céréales de l’un de leurs principaux fournisseurs, à savoir la Fédération de Russie.

– Bulletin de presse N° 44 : Dans six ports ukrainiens (Kherson, Nikolaïev, Tchernomorsk, Ochakov, Odessa et Youjny), 70 navires étrangers de 16 pays restent bloqués. La menace des bombardements ainsi que le risque élevé des mines posés par les autorités de Kiev empêchent les navires de sortir librement vers la haute mer.
La partie russe a terminé le déminage des ports de Berdiansk et de Marioupol situés sur la mer d’Azov. Aujourd’hui, ils fonctionnent en régime normal.
Les forces armées russes créent les conditions nécessaires au fonctionnement des deux couloirs humanitaires maritimes, qui constituent des voies sûres pour la navigation.
Le premier couloir, longue de 139 miles et large de 3 miles, se trouve en mer Noire et fonctionne tous les jours de 08h00 à 19h00 (heure de Moscou). Il permet aux navires de sortir des ports de Kherson, Nikolaïev, Tchernomorsk, Ochakov, Odessa et Youjny en direction du sud-ouest de la mer territoriale de l’Ukraine.

Le second couloir, longue de 115 miles et large de 2 miles, est situé en mer d’Azov. Il fonctionne 24/24 et permet aux navires de sortir du port de Marioupol en direction de la mer Noire.
Les autorités de Kiev continuent de se soustraire par tous les moyens de coopérer avec les représentants des pays étrangers et les armateurs pour résoudre la question de la sortie en toute sécurité des navires bloqués.

(1) https://laplumeducitoyen.org/2022/05/24/il-etait-une-fois-un-clown/

Un avis sur « Crimes de guerre !!! »

  1. Bonjour à vous! De mon côté j’apprécie beaucoup vos mails et informations mais lorsque je les transfère on me demande toujours “mais qui se trouve derrière la Plume du Citoyen et qu’elles sont leurs sources?” Alors pouvez-vous me répondre afin de les éclairer. Je vous en remercie. Francoise Mills-Genieys

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :