S’informer, évaluer, comprendre

Ambassade de la Fédération de Russie en France 

15 Avril 2022 – BULLETIN DE PRESSE 

Sur les activités militairo-biologiques des États-Unis en Ukraine 

Dans le cadre de l’opération militaire spéciale en Ukraine les forces armées russes ont pu obtenir des informations supplémentaires sur les activités militairo-biologiques des États-Unis sur le territoire ukrainien confirmant de nombreuses violations de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques. 

Le Centre ukrainien pour la science et la technologie (CUST, siège à Kiev) a éte chargé de distribuer des subventions pour la recherche sur les armes biologiques dans les intérêts du Pentagone. Ce Centre a joué un rôle particulièrement important au sein du réseau de recherche biologique américain en Ukraine. Au cours de ces dernières années, les États-Unis ont alloué plus de 350 millions de dollars aux activités du CUST. 

Les projets portant sur les agents pathogènes et les modes de leurs transmissions par l’intermédiaire des insectes, des oiseaux sauvages et des chauves-souris ont été financés par le CUST. 

Les spécialistes ukrainiens supervisés par des scientifiques américains ont systématiquement prélevé des échantillons d’eau dans les grands fleuves ukrainiens afin d’y trouver la présence d’agents pathogènes particulièrement dangereux qui provoquent notamment le choléra, la typhoïde, l’hépatite A et E. Ils ont également étudié les possibilités de transmission de ces maladies par l’eau. Les résultats des recherches menées dans le cadre de ce projet pourraient être utilisés pour créer une situation biologique imprévisible non seulement en Russie, mais aussi dans la mer Noire, la mer d’Azov, en Biélorussie, en Moldavie et en Pologne.

Entre 2019 et 2021, les scientifiques américains d’un laboratoire situé à Merefa (région de Kharkov) ont testé des agents biologiques potentiellement dangereux sur des patients de l’hôpital psychiatrique régional № 3 situé à Kharkov.

En janvier 2022, le laboratoire de Merefa a cessé ses activités, tous les équipements et les agents ont été transférés dans l’Ouest de l’Ukraine. La base de données de l’hôpital ne dispose pas d’informations concernant ces essais. L’ensemble du personnel a signé des accords de confidentialité. 

En janvier 2022, l’Ukraine a acheté par le biais des organisations intermédiaires plus de 50 drones équipés de conteneurs de 30 litres et de matériel qui pourraient être utilisés pour pulvériser des produits toxiques. Le 9 mars, les unités de renseignements russes ont trouvé trois aéronefs de ce type. 

La partie russe continue d’examiner des preuves documentaires des crimes commis par l’administration américaine et le régime de Kiev en Ukraine. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :