Spikemania

Faîtes-vous piquer, repiquer et encore re-repiquer et va pour une 4è, 5è ….et un Nème dose de poison. Il faut être sûr des effets !!! Il ne faut surtout pas que l’opération soit un échec. Multiplier le nombre de vaccinés augmente d’autant les chances de réussite de cette aventure extrêmement dangereuse que représente la vaccination contre cette « pandémie ». 

Les conséquences à court terme sont soigneusement dissimulées par les médias et les responsables politiques. Séquelles à moyen et long terme ne tarderont pas à faire leurs apparitions et là … 

Preclinical studies of COVID-19 mRNA vaccine BNT162b2, developed by Pfizer and BioNTech, showed reversible hepatic effects in animals that received the BNT162b2 injection. Furthermore, a recent study showed that SARS-CoV-2 RNA can be reverse-transcribed and integrated into the genome of human cells. In this study, we investigated the effect of BNT162b2 on the human liver cell line Huh7 in vitro. Huh7 cells were exposed to BNT162b2, and quantitative PCR was performed on RNA extracted from the cells. We detected high levels of BNT162b2 in Huh7 cells and changes in gene expression of long interspersed nuclear element-1 (LINE-1), which is an endogenous reverse transcriptase. Immunohistochemistry using antibody binding to LINE-1 open reading frame-1 RNA-binding protein (ORFp1) on Huh7 cells treated with BNT162b2 indicated increased nucleus distribution of LINE-1. PCR on genomic DNA of Huh7 cells exposed to BNT162b2 amplified the DNA sequence unique to BNT162b2. Our results indicate a fast up-take of BNT162b2 into human liver cell line Huh7, leading to changes in LINE-1 expression and distribution. We also show that BNT162b2 mRNA is reverse transcribed intracellularly into DNA in as fast as 6 h upon BNT162b2 exposure.

Source : https://www.mdpi.com/article/10.3390/cimb44030073/s1.

En 2 mots : Des études pré-cliniques des vaccins Pfizer et BioNtech montrent une réversibilité des effets sur le système hépatique animal.

Une récente étude a montré que l’ARN du SRAS-CoV-2 peut être transcrit de manière inverse et intégré dans le génome des cellules humaines.

Et la conclusion de l’étude est nette :  Our study is the first in vitro study on the effect of COVID-19 mRNA vaccine BNT162b2 on human liver cell line. We present evidence on fast entry of BNT162b2 into the cells and subsequent intracellular reverse transcription of BNT162b2 mRNA into DNA. Ce qui en français donne « Notre étude est la première réalisée in vitro relative aux effets du vaccin BNT162b2 contre le COVID-19 à ARN messager (mRNA) sur une catégorie de cellules hépatiques humaines. Il est montré que le vaccin BNT 162b2 s’introduit rapidement dans les cellules et opère une transcription inverse en ADN ( intracellular reverse transcription of BNT162b2 mRNA into DNA).

Les auteurs de cette étude viennent de Department of Clinical Sciences, Lund University, 20502 Malmö, Sweden et Infection Medicine, Department of Clinical Sciences, Lund University, 22362 Lund, Sweden

On ne peut visiblement pas les traiter de « complotistes » !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :