L’équation choc

Bill Gates a exposé son point de vue dans une conférence en 2010 et ce que l’on peut en retirer est inquiétant compte-tenu de la situation actuelle consécutive à la récente pandémie.

Bien qu’impliqué à temps plein au sein de sa fondation dans les vaccins et les semences, le Gourou propose d’évoquer le climat et énergie en exposant sa théorie basée sur une équation très simple à comprendre qu’il présente après un court « bla-bla » sur le réchauffement climatique dû au rejet de CO2.

P = population

S = les services à la personne

E = l’énergie utilisée pour chacun de ces services

C = le CO2 rejeté par unité d’énergie 

Objectif : réduire le résultat à ZERO ce qui signifie que l’un de ces chiffres soit tout proche de zéro.

D’après le gourou « avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances,on pourrait réduire la population mondiale de 10 à 15 %« .

A noter : « l’utilité » des vaccins pour parvenir à cet objectif.

Le second facteur concerne les services utilisés qu’il considère normal de développer (pour les rescapés de la folie vaccinale ?).

Quant à l’efficacité énergétique nécessaire pour chaque service elle est en amélioration constante donc pas d’inquiétude sur ce point.

Le dernier facteur concerne la quantité de dioxyde de carbone dégagée par unité d’énergie produite. Le gourou se lance alors dans une analyse des modèles de production actuelle avant d’évoquer les nouvelles technologies nucléaires en voie de développement.

REDUCTION DE LA POPULATION = solution au réchauffement climatique de la planète.

De quoi nous inciter à rester sur nos gardes quant à cette frénésie vaccinale qui pousse les décideurs et la clique de carriériste qui les entoure à nous forcer à nous faire inoculer des produits de thérapie génique dont on sait qu’ils peuvent être dangereux voire mortels à court terme et dont on ignore absolument tout des effets à moyen et long terme.

http://www.observateurcontinental.fr/?module=news&action=view&id=3506

ελληνική αντίδραση

Suite à la parution de cet article un lecteur grec a tenu a apporter les éléments de réponse suivants (https://kanenazori.com/2022/01/30/eksiswsi_gates/)

Σχόλιο Καταχανά (commentaires de l’auteur) 

Το παραμύθι του «φαινομένου του θερμοκηπίου» (global warming),έχει εγκαταλειφθεί τα τελευταία 3 χρόνια, καθώς παρατηρήθηκε ότι τελικώς ο παγκόσμιος μέσος όρος θερμοκρασίας (μέρος όρος θερμοκρασίας στον πλανήτη), αλλάζει κατ έτος από +/- 0.3 – 3.7, με το πρόσημο να κινείται άλλοτε θετικά και άλλοτε αρνητικά. Αυτό σήμαινε ότι δεν μπορούσαν με κανέναν τρόπο να στηρίξουν πλέον το «φαινόμενο του θερμοκηπίου». Ετσι άλλαξαν την έκφραση σε κάτι πολύ γενικό: «κλιματική αλλαγή» ή «κλιματική κρίση».

L’histoire du phénomène de « réchauffement climatique » a été abandonnée au cours des 3 dernières années, car il a été observé que la température moyenne globale (partie de la température globale) passe de +/- 0,3 à 3,7 par an, avec une évolution parfois positive, parfois négative. Cela signifiait que la notion « d’effet de serre » n’était plus adéquate. Une expression plus vague a donc été privilégiée : « changement climatique » ou « crise climatique ».

Ωστόσο και πάλι δεν μπορεί να στηριχθεί αυτό το παραμύθι για πάρα πολλούς λόγους. Βασικότερος ο προαναφερόμενος: καμία αλλαγή στο μέσο όρο της παγκόσμιας θερμοκρασίας. Η προπαγάνδα τους ωστόσο, βασίζεται στα «φυσικά» φαινόμενα. Ο καύσωνας βαφτίζεται «αποτέλεσμα κλιματικής αλλαγής». Ο παγετός το ίδιο. Οι βροχές, τα χιόνια, η καλοκαιρία και η κακοκαιρία επίσης. Πρόσφατα στον Καναδά, ασθενής διαγνώστηκε ότι πάσχει από… «κλιματική κρίση»!!! Δηλαδή ο γιατρός του είπε ότι η ασθένεια που είχε ήταν αποτέλεσμα της… «κλιματικής κρίσης».

Encore une fois, cette histoire ne peut être soutenue pour de multiples raisons. Le plus important de ce qui précède est qu’il n’y a aucun réel changement dans la température moyenne mondiale. Leur propagande, cependant, est basée sur des phénomènes « naturels ». La canicule est appelée « le résultat du changement climatique ». Le gel est le même. Pluie, neige, été et mauvais temps aussi. Récemment au Canada, un patient a reçu un diagnostic de… « crise climatique » !!! C’est-à-dire que le médecin lui a dit que sa maladie résultait de la… « crise climatique ».

Πλέον, κάθε ασθένεια θα έχει αναφορά στην «κλιματική αλλαγή»! Είτε πρόκειται για καρκίνο, είτε για εγκεφαλικό, είτε για καρδιακό επεισόδιο, είτε για ένα απλό βηχαλάκι, υπεύθυνη θα θεωρείται η «κλιματική κρίση», περνώντας έτσι σε μία νέα μορφή επιστημονικής τυραννίας.

Désormais, chaque maladie sera liée au « changement climatique » ! Qu’il s’agisse d’un cancer, d’un accident vasculaire cérébral, d’un infarctus ou d’une simple toux, la « crise climatique » sera tenue pour responsable, passant ainsi à une nouvelle forme de tyrannie scientifique.

https://kanenazori.com/2021/

https://www.ipcc.ch/site/

2 commentaires sur « L’équation choc »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :