Condamné !

A ce qui était encore une époque relativement normale, hormis les délais d’attente entre 2 examens, prenons l’exemple d’un parcours presque banal laissant une chance d’une issue heureuse …

Octobre 2014 : anomalie détectée suite à un bilan sanguin

Février 2025 : diagnostic IRM : présence d’une tumeur probablement maligne

Juin 2015 : malignité confirmée par une biopsie

Septembre 2015 : l’intervention chirurgicale est une victoire sur une tumeur cancéreuse en développement mais encore contenue dans l’organe dans lequel elle se développait.

Printemps 2021 : confirmation de l’absence de métastases.

Cet exemple montre à quel point la prévention et la rapidité d’une intervention permet de sauver une vie. Serait-ce encore possible aujourd’hui ? 

Compte-tenu de l’état des services hospitaliers à l’heure actuelle tout porte à croire qu’entre la détection d’une anomalie significative et la programmation d’une intervention chirurgicale salvatrice le délai écoulé serait si long que le « crabe » aurait tout le temps de se développer et envahir le corps de métastases condamnant le patient à une issue fatale.

Un patient condamné par une gestion désastreuse de la pandémie en empêchant les médecins de villes, nos médecins de famille, de préconiser des traitements préventifs et de proposer des traitements ambulatoires précoces. La théorie du comprimé de Doliprane et le recours aux urgences hospitalières uniquement en cas de troubles respiratoires a eu pour résultat l’engorgement des services hospitaliers et a causé des décès dans les 3 premiers jours des admissions aux urgences. Etrange protocole qui efface complètement le rôle du médecin de ville lui, le sachant, qui connaît bien ses patients.

Un patient condamné par le report à une date ultérieure, souvent indéfinie, d’une intervention chirurgicale qui auraient permis de sauver une vie.

Flavia Grosan est une pneumologue roumaine ayant enfreint les règles de l’administration de la santé de son pays a guéri ses malades par son expérience et sa compétence

https://www.erdely.ma/nagyvaradi-orvosno-pont-a-korhazakban-alkalmazott-covid-protokoll-oli-meg-a-betegeket

Un patient condamné par la volonté politique de détruire l’hôpital public en poursuivant la suppression des lits et en laissant libre cours à sa gestion par un mille-feuille administratif sans compétence médicale, uniquement orienté vers une gestion comptable du système de santé publique. 

La France est livrée au bon vouloir de personnages asservis à la volonté hégémonique de l’oligarchie financière anglo-saxonne qui entend instaurer dans le monde occidental un ultra-libéralisme poussé à l’extrême et supprimer l’Etat-providence et le service public pour favoriser l’émergence du privé. Pour encore toujours plus de profits.

Il faut donc appauvrir la classe moyenne, en niveler l’état d’esprit, modeler son mode de pensée pour en prendre le contrôle psychologique. La pandémie, que personne soi-disant n’a vu venir, a été un excellent tremplin pour ce projet de déstructuration, voire de destruction de notre société. (https://laplumeducitoyen.org/2021/11/28/imprevu-vraiment/)

Incompétence ou démarche organisée ? Dans quel but ? Pour la mise en oeuvre de lois liberticides et la fracturation de la société en décrédibilisant ceux qui refusent de servir de cobaye à Big Pharma en se faisant inoculer des substances dont on ne sait rien des effets à moyen et long terme et toujours en phase III expérimentale et sous AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) conditionnelle ? 

L’instauration de « l’ausweiss » sanitaire et la frénésie vaccinale à laquelle se livre le pouvoir exécutif représentent les prémices de ce qui sera progressivement imposé aux Français dès 2022 c’est-à-dire un contrôle total de l’individu.

Avec la généralisation de la reconnaissance faciale, la création de la nouvelle carte d’identité avec enregistrement des empreintes digitales (et bientôt l’ADN ?) l’abandon de la monnaie fiduciaire (disparition des billets de banque et pièces de monnaie programmée), l’application de lois liberticides… le pouvoir exécutif, après avoir minimisé le rôle du Parlement supposé représenter le peuple, met en oeuvre un plan de prise de pouvoir du psychisme de l’individu par des discours anxiogènes, des ordres et contre-ordres déroutants, des informations dont on peut douter de la véracité de nombre d’entre elles. 

Privations de libertés, fracturation de la société, frénésie vaccinale injustifiée scientifiquement, non-respect du code pénal notamment (articles 225-1 à 225-3) (https://laplumeducitoyen.org/2021/08/09/quen-est-il-du-code-penal/) bénéficient surtout à Big Pharma (https://laplumeducitoyen.org/2021/11/24/other-news/)

Nous devons impérativement réagir avec la plus grande détermination et la volonté de ne pas nous laisser entraîner dans le piège tendu par la clique au pouvoir sous peine d’être réduits à un seul choix, jouer le mouton obéissant et bêlant à la demande de son maître. 

Est-ce un bel avenir pour nos enfants ? Est-ce faire honneur aux Anciens morts pour nos libertés ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :