A propos de la protéine « Spike »

L’immunité adaptative joue un rôle crucial dans la lutte contre l’infection par le SRAS-CoV-2 et influence directement les résultats cliniques des patients.

Des études cliniques ont indiqué que les patients atteints de COVID-19 sévère présentent des réponses immunitaires adaptatives retardées et faibles. Cependant, le mécanisme par lequel le SRAS-CoV-2 entrave l’immunité adaptative reste incertain.

En utilisant une lignée cellulaire in vitro, nous constatons que la protéine de pointe SARS-CoV-2 inhibe de manière significative la réparation des dommages à l’ADN, qui est nécessaire pour une recombinaison V(D)J efficace dans l’immunité adaptative.

Inhiber : Ralentir, diminuer ou empêcher l’activité d’un organe, d’une cellule, le déroulement d’un processus physiologique. 

La protéine de pointe se localise dans le noyau et inhibe la réparation des dommages à l’ADN en empêchant l’action des protéines clés de réparation de l’ADN, BRCA1 et 53BP1.

Nos résultats révèlent un mécanisme moléculaire potentiel par lequel la protéine de pointe pourrait entraver l’immunité adaptative et soulignent les effets secondaires potentiels des vaccins utilisant cette technique.

Source : https://www.mdpi.com/1999-4915/13/10/2056

SARS–CoV–2 Spike Impairs DNA Damage Repair and Inhibits V(D)J Recombination In Vitro

Severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS–CoV–2) has led to the coronavirus disease 2019 (COVID–19) pandemic, severely affecting public health and the global economy.

Hui Jiang (1, 2) et Ya-Fang Mei (2)

(1) – Department of Molecular Biosciences, The Wenner–Gren Institute, Stockholm University, SE-10691 Stockholm, Sweden

(2) – Department of Clinical Microbiology, Virology, Umeå University, SE-90185 Umeå, Sweden 

Viruses 2021, 13(10), 2056; https://doi.org/10.3390/v13102056

Received: 20 August 2021 / Revised: 8 September 2021 / Accepted: 8 October 2021 / Published: 13 October 2021

(This article belongs to the Special Issue SARS-CoV-2 Host Cell Interactions)

Article original en anglais

Adaptive immunity plays a crucial role in fighting against SARS–CoV–2 infection and directly influences the clinical outcomes of patients. Clinical studies have indicated that patients with severe COVID–19 exhibit delayed and weak adaptive immune responses; however, the mechanism by which SARS–CoV–2 impedes adaptive immunity remains unclear. Here, by using an in vitro cell line, we report that the SARS–CoV–2 spike protein significantly inhibits DNA damage repair, which is required for effective V(D)J recombination in adaptive immunity. Mechanistically, we found that the spike protein localizes in the nucleus and inhibits DNA damage repair by impeding key DNA repair protein BRCA1 and 53BP1 recruitment to the damage site. Our findings reveal a potential molecular mechanism by which the spike protein might impede adaptive immunity and underscore the potential side effects of full-length spike-based vaccines

Un avis sur « A propos de la protéine « Spike » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :