« Solidarité » allemande !!!

Dans l’épreuve tes amis te soutiennent, tes ennemis t’accablent. Quand nos dirigeants vont-ils enfin comprendre que les Allemands sont entièrement inféodés à la puissance financière anglo-saxonne qui entend disposer des Européens comme des serviteurs zélés dévoués à leur volonté d’expansion capitalistique à leur seul profit ?

Après le refus de l’Allemagne d’interdire des manifestations anti-françaises https://laplumeducitoyen.org/2020/11/12/merci-merkel/

Les Allemands refusent de nous soutenir devant le comportement de Biden et l’affront des Australiens.

France, ma France réveille-toi !

L’Allemagne refuse de soutenir la France dans l’affaire des sous-marins. L’Allemagne a refusé de soutenir la France dans son conflit diplomatique avec les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie après que cette dernière a torpillé un accord de plusieurs milliards de dollars portant sur l’acquisition de sous-marins français en faveur d’un accord avec Washington et Londres. L’Allemagne a opté pour une approche plus conciliante.

La réaction sévère de la France est «  compréhensible  », a déclaré à EURACTIV le député Nils Schmid, porte-parole du SPD en matière de politique étrangère, mais a souligné que «  nous n’avons aucun intérêt à une nouvelle escalade et voulons poursuivre l’étroite collaboration avec les États-Unis et l’Australie. »

Après que l’Australie a renoncé à l’accord sur les sous-marins, d’un montant de 56 milliards d’euros, la France a réagi avec force et a rappelé ses ambassadeurs à Washington et à Canberra dans un acte de protestation sans précédent.

«  Ce n’est pas seulement une affaire franco-australienne, mais une rupture de confiance dans les alliances  », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans une interview à Ouest-France. «  Elle appelle une réflexion sérieuse sur le concept même de ce que nous faisons des alliances  », a-t-il ajouté.

La France a déjà réussi à obtenir le soutien de l’Union européenne dans son conflit avec les États-Unis.

«  L’un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable, nous devons donc savoir ce qui s’est passé et pourquoi  », a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en défense la France.

L’UE évalue également actuellement la possibilité de reporter le Conseil commercial et technique USA-UE, qui a été salué par les décideurs politiques européens et américains comme une initiative phare visant à encourager la coopération outre-Atlantique.

Les ambassadeurs de l’UE ont déjà reporté les préparatifs du Conseil, qui devait être inauguré le 29 septembre.

Cependant, les États membres sont plus hésitants à se rallier à la France, car l’Allemagne, l’Autriche, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas et le Danemark s’opposent à l’idée de reporter le Conseil «  Trade and Tech  », a déclaré à EURACTIV une source informée sur le sujet.

Le Danemark a décidé de se ranger du côté des États-Unis dans ce conflit, la première ministre danoise Mette Frederiksen déclarant qu’elle « ne comprend pas » les réactions véhémentes de Bruxelles et de Paris.

L’Allemagne a toutefois décidé d’adopter une approche plus conciliante.

Alors que le ministère allemand de l’Économie a déclaré à EURACTIV que la décision de reporter ou d’annuler le Conseil «  Trade and Tech »  relève uniquement «  de la Commission européenne  », le député et porte-parole de la CDU pour la politique étrangère, Jürgen Hardt, a critiqué le fait que le report potentiel de cet évènement serait un «  signal dur  » qui entraverait les relations transatlantiques.

«  Le libre-échange est particulièrement essentiel entre des partenaires comme les États-Unis et l’UE, qui partagent les mêmes valeurs, pour relever les défis auxquels l’Occident est actuellement confronté  », a déclaré M. Hardt à EURACTIV.

M. Hardt a également souligné qu’il est désormais essentiel que la crise entre la France et les États-Unis soit résolue le plus rapidement possible.

«  En tant que partenaire fiable des deux pays, l’Allemagne devrait jouer le rôle de médiateur entre les deux  », a ajouté M. Hardt.

Toutefois, il semble déjà que les tensions pourraient bientôt s’apaiser, le président français Emmanuel Macron et le président américain Joe Biden ayant convenu, lors d’un appel téléphonique mercredi soir, de lancer des consultations approfondies. Le président Macron a également déclaré que les ambassadeurs français retourneraient à Washington et Canberra dans la semaine à venir.

(Oliver Noyan  | EURACTIV Allemagne

Source : https://www.euractiv.de/section/europakompakt/news/deutschland-lehnt-ab-frankreich-im-u-boot-streit-zu-unterstuetzen/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :