Où est la désinformation ?

Une grande partie de l’article référencé ci-dessous évoque l’historique des relations entre la Russie et l’Ukraine et n’a donc pas été repris. Seuls les points relatifs à ce qui peut être considéré comme de la désinformation ont été repris.

Désinformation, déclaration de guerre, l’auteur de cet article a visiblement orienté son interprétation de l’article rédigé par Vladimir Poutine dans un sens très pro-américain.

Source de l’information : https://www.project-syndicate.org/commentary/putin-denial-of-ukrainian-independence-could-lead-to-war-by-anders-aslund-2021-07/french

Titre : Le discours dangereux de Poutine sur l’Ukraine
Auteur : Anders ÅSLUND – 14 juillet 2021 – Anders Åslund est un collaborateur du Stockholm Free World Forum.

Site Internet : https://frivarld.se/about-us/mission/ 

LeStockholm Free World Forum (SFWF) défend la liberté individuel et pense normal de faire fi des frontières inter-étatiques, des croyances religieuses, de l’âge, du genre sexuel et de l’ethnicité pour vivre dans un monde entièrement libre où chacun agit à sa guise. 

L’esprit mondialiste n’est pas loin ! Tout autant que l’influence américaine et c’est la raison pour laquelle on trouve dans cette organisation des commentaires en défaveur de la Russie et de la Chine.

Dans cet article l’auteur qualifie le président russe Vladimir Poutine d’obsédé par l’Ukraine – ou plutôt par son insistance à croire que ce pays n’existe pas. Dans son émission annuelle du 30 juin, il a affirmé que « les Ukrainiens et les Russes sont un seul peuple ». Il a ensuite publié un article visant à justifier cette « conviction », en retraçant l’histoire commune des deux pays. C’est un cas d’école en matière de désinformation – et de là à parler d’une déclaration de guerre, il n’y a qu’un pas.

S’ensuit un long rappel historique sur le relationnel entre les 2 pays.

Et l’auteur de poursuivre sa diatribe « Néanmoins Poutine affirme dans son article : « La Russie est ouverte au dialogue avec l’Ukraine ». Mais pour qu’un tel dialogue soit productif, l’Ukraine doit représenter « son propre intérêt national » plutôt que tenter de « servir des intérêts étrangers ». Bien sûr, d’après Poutine, le seul intérêt national de l’Ukraine doit être de s’unir à la Russie.« 

Cette interprétation ne reflète pas la réalité des paroles exactes prononcées par le président russe « И скажу одно: Россия никогда не была и не будет «анти-Украиной». А какой быть Украине – решать её гражданам. (Et je dirai une chose : la Russie n’a jamais été et ne sera jamais « anti-Ukraine ». Et ce que l’Ukraine devrait être – c’est à ses citoyens de décider.).

Conclusion de Anders ÅSLUND : Mais soyons clairs : en niant le droit de l’Ukraine à l’indépendance, Poutine prépare le terrain à la guerre. L’Occident doit rapidement décider de ce qu’il est prêt à faire pour l’empêcher.

Ainsi l’auteur montre clairement son attachement aux directives des USA qui veulent à tout prix entraîner l’UE dans une confrontation avec la Russie quitte à prendre le risque d’une guerre (Projet OTAN 2030 – https://www.nato.int/nato2030/fr/).

Encore une bonne raison de fuir ces machines à broyer les Etats européens que sont l’UE et l’OTAN. La France devrait se consacrer à reprendre son indépendance, regagner une totale souveraineté, renforcer ses industries, notamment celle de l’armement entre autres et lier des relations avec la Russie, la Chine et tout pays qui souhaite se consacrer à la paix et au commerce.

Article de V. Poutine dans son intégralité (en russe) : http://kremlin.ru/events/president/news/66181

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :