Les vérités cachées (2)

La doxa (terme à la mode définissant l’ensemble des opinions communes aux membres d’une société et qui sont relatives à un comportement social !) nous inonde de sa bien-pensance qu’elle estime être la Vérité. Mais SA vérité basée sur des critères qu’elle estime juste. La Vérité a-t-elle besoin de critères spécifiques pour être le référentiel unique ? Les critères sont définis par un choix forcément subjectif, faiblesse de la nature humaine qui plus est quand elle appartient à une catégorie particulière d’individus, les politiques en l’occurence. Leur vérité est-elle LA VERITE ?

La vidéo ci-dessous a été réalisée par le Conseil Scientifique Indépendant du 29 Avril 2021, durée 1.41.19 heures réunissant des médecins, un anthropologue, un sociologue, un mathématicien, une pharmacienne qui évoquent quelques aspects intéressants et instructifs sur la crise sanitaire actuelle.

Entre discours officiels et avis de scientifiques chacun est à même de se faire une opinion de la réalité à laquelle il est confronté.

Repère 1 : 5 mn et 50 sec. – Jean-Dominique Michel anthropologue et expert en santé publique évoque les origines et les conséquences des mesures de contraintes : confinement, masque …

Il développe ensuite avec des études à l’appui les inconvénients du port du masque, du confinement et autres mesures prises par le gouvernement pour soi-disant endiguer l’épidémie de SARS-Cov 2 dont le taux de mortalité est extrêmement faible et concerne surtout des personnes âgées (moyenne d’âge 85 ans) notamment celles atteintes de facteurs de co-morbidité. Les conclusions auxquelles il arrive sont édifiantes.

Repère 2 : 30.10 : Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherches au CNRS, aborde le sujet de la « doxa » qui nous est imposée et notamment les principaux éléments structurant ce discours à savoir notamment l’absence de traitement possible, le confinement est impératif et patienter pour profiter de la vaccination.

Repère 3 : 1.04.35 : Vincent Pavan mathématicien, auteur et maître de conférences à l’université Aix-Marseille présente une étude sur le fait que les confinements ont accéléré la propagation de l’épidémie (réalisée en lien avec Emmanuelle Darles informaticienne et maître de conférences à l’université de Poitiers). Etude qui démontre que le confinement a eu un effet négatif sur les pays qui l’ont appliqué strictement par rapport à la Suède qui a maintenu un mode de vie quasi-normal pour la population.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :