Il est fâché.

Notre Français Arménien le plus célèbre, Charles Aznavour (au coeur plein d’amour pour la France et l’Arménie) aurait certainement été heureux de savoir que Joe Biden a reconnu le génocide arménien, n’en déplaise au turc contrarié qui a commenté « répondre à ces questions relève des historiens et non des politiciens  » n’ayant pas compris que ce n’était pas l’homme politique qui s’est exprimé mais la Nation américaine, le coeur d’un pays.

Fâché le turc !!! Il a déclaré que la Turquie n’avait pas de leçon à recevoir sur son histoire et demandé au président américain de revenir sur sa décision. Comment peut-on effacer de l’Histoire d’un pays des crimes aussi atroces que la SHOA, les génocides de population et autres terribles massacres ? 

Wikipédia résume en quelques lignes ces atrocités et puisse les individus choqués par la reconnaissance de ce génocide en prendre connaissance et se rendre compte de la réalité.

« Le génocide des Arméniens a été perpétré d’avril 1915 à juillet 1916, voire 1923 au cours duquel les deux tiers des Arméniens qui vivent alors sur le territoire actuel de la Turquie périssent du fait de déportations, famines et massacres de grande ampleur. Il est planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs », composé en particulier du triumvirat d’officiersTalaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha, qui dirige l’Empire ottoman alors engagé dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux. Il coûte la vie à environ un million deux cent mille Arméniens d’Anatolie et d’Arménie occidentale.

Les déportations et massacres sont préparés et organisés depuis Constantinople, alors capitale de l’Empire, et mis en œuvre à l’échelle locale par les responsables des divers districts et provinces. Chaque responsable local est chargé de rassembler ses administrés arméniens, puis les soldats et gendarmes ottomans escortent les convois jusqu’au désert dans des « marches de la mort » et procèdent eux-mêmes aux assassinats ou laissent libre cours à la violence de groupes de bandits armés majoritairement kurdes. De nombreux criminels, regroupés dans ce qui sera connu comme l’« Organisation spéciale », ont été libérés par les autorités à cette fin. »

La France a reconnu ce génocide en 2001.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :