Enseigne-t-on toujours la médecine en France ?

Docteur P. Durand, diplômé de la faculté de Nancy. 

Docteur C. Dupond, diplômé de la faculté de médecine de Toulouse

Docteur A. Dupont, diplômé de la faculté de médecine de Bordeaux

Des plaques à l’entrée des cabinets médicaux qui mettent en confiance, la réputation de l’enseignement de la médecine dans les universités françaises étant synonyme d’excellence.

Ces universités enseignent-elles toujours la médecine ou doit-on se résigner !!!

https://www.legifrance.gouv.fr

Arrêté du 8 mars 2021 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « médecine générale » en application des dispositions de l’article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 8 mars 2021, sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « médecine générale » en application des dispositions de l’article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
M. ALHAMWI (Muhammad), né le 1er janvier 1954 à Damas (Syrie) ;
M. ALLOUI (Hacène), né le 11 janvier 1955 à Biskra (Algérie) ;
M. ALOUNE (Mohammed El Amine), né le 31 juillet 1979 à Oran (Algérie) ;
Mme AMAMOU (Salma), née le 1er février 1983 à Tunis (Tunisie) ;
Mme AMRANE (Hasnaa) épouse BACHIR, née le 25 décembre 1982 à Rabat (Maroc) ;
Mme BEN SAID (Jihène) épouse MAKHLOUFI, née le 21 septembre 1984 à Tunis (Tunisie) ;
Mme BETSARA (Jeannine) épouse DE JONG, née le 1er février 1965 à Antsohihy (Madagascar) ;
M. BOUDICHE (Walid), né le 22 septembre 1978 à Beni Khiar (Tunisie) ;
M. BOUDRAA (Mohamed-Cherif), né le 4 avril 1962 à Paris (France) ;
Mme BOUHMAMA (Mouna) épouse BERROUKECHE, née le 19 octobre 1972 à Tlemcem (Algérie) ;
Mme BOUJNAH (Mouna) épouse BRITEL, née le 6 juin 1979 à Fes (Maroc) ;
M. BOULKSIBAT (Riad), né le 11 septembre 1968 à Constantine (Algérie) ;
M. BULONZA NTAMAKO (Steve), né le 24 mai 1983 à Kalonge (République démocratique du Congo) ;
Mme CHEBBI (Hela) épouse YILDIRIM, née le 22 septembre 1982 à Tozeur (Tunisie) ;
Mme CHELAIFA (Hana) épouse BEN YOUSSEF, née le 19 novembre 1987 à Mahdia (Tunisie) ;
Mme CHOUCHENE (Houda) épouse KRIFA, née le 12 mars 1988 à El Jem (Tunisie) ;
M. DJEDID (Ramdane), né le 9 novembre 1970 à Alger (Algérie) ;
M. EDJI (Adjo-Yawo Kouma), né le 9 juillet 1981 à Sokode (Togo) ;
M. ELAHMED (Mohamed), né le 4 janvier 1975 à Maaraba (Syrie) ;
M. ELMOULOUD (Kacem), né le 17 novembre 1972 à Tizi Ouzou (Algérie) ;
Mme GHEZAL (Marwa) épouse BEN ABDELKARIM, née le 8 novembre 1987 à Sousse (Tunisie)
Mme GRIEF (Amira) épouse BOUMAZA, née le 17 juillet 1984 à Skikda (Algérie) ;
M. HALLAH (Mourad), né le 1er mars 1969 à Relizane (Algérie) ;
M. HAMILA (Mohamed), né le 3 mars 1976 à M’Saken (Tunisie) ;
Mme JLAIEL (Hajer) épouse CHOUCHANE, née le 21 juin 1976 à Tunis (Tunisie) ;
M. LALOUT (Nasreddine), né le 11 mai 1981 à Oran (Algérie) ;
Mme LEMNYE (Nadine), née le 3 août 1983 à Bamenda (Cameroun) ;
M. MBARKI (Tarek), né le 24 juin 1981 à Le Kef (Tunisie) ;
Mme MEJRI (Yousra), née le 8 janvier 1986 à Tunis (Tunisie) ;
M. MEKSEM (Yacine), né le 19 août 1983 à Tizi Ouzou (Algérie) ;
M. MEZIANI (Idir), né le 6 mars 1980 à Hussein-Dey (Algérie) ;
Mme MORRI (Rabab) épouse KHELIL, née le 7 août 1980 à El Guettar (Tunisie) ;
M. OULD FEROUKH (Rabah), né le 22 novembre 1980 à Sedrata (Algérie) ;
M. RAJAONARISON (Andriamampandry), né le 24 octobre 1966 à Antananarivo (Madagascar) ;
Mme RANANJA (Hanta Irène Hélène) épouse RAJAONARIVONY, née le 6 février 1969 à Tananarive (Madagascar) ;
M. RATOVONOHARIMAMPIANINA (Faneva), né le 26 août 1974 à Antananarivo (Madagascar) ;
M. SADIKI (Mohamed), né le 26 décembre 1985 à Boumia (Maroc) ;
Mme TAOURCHI (Cherifa Lilia) épouse MEBARKI, née le 27 décembre 1978 à Alger (Algérie) ;
Mme TLILI (Rim) épouse OUMEDDOUR, née le 1er mai 1982 à Gafsa (Tunisie) ;
Mme TURKI (Aicha), née le 14 décembre 1989 à Tunis (Tunisie) ;
M. VANTARA (Maximin), né le 8 octobre 1970 à Ankerika (Madagascar) ;
M. WASSEF (Joseph), né le 23 mars 1974 à El Hadath (Liban) ;
Mme YAÏCI (Bania), née le 8 avril 1967 à Sidi Aïch (Algérie).

https://www.legifrance.gouv.fr

Arrêté du 10 mars 2021 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « chirurgie viscérale et digestive » en application des dispositions de l’article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 10 mars 2021, sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « chirurgie viscérale et digestive » en application des dispositions de l’article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l’article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
M. AL KHALIL (Oussama), né le 25 janvier 1979 à Edlib (Syrie).
M. BRAHAM (Hamdi), né le 17 juillet 1981 à M’Saken (France).
M. CHARFI (Mahdi), né le 23 août 1978 à Sfax (Tunisie).
Mme DIAF (Fatma, Zohra) épouse LEHIMEDI, née le 4 avril 1971 à Blida (Algérie).
Mme KABOUL (Nadia), née le 24 mars 1970 à Batna (Algérie).
M. OBEIDA (Nader), né le 15 décembre 1968 à Hama (France).
M. REKIS (Belkacem), né le 20 décembre 1966 à Alger (Algérie).
M. SCHOUCAIR (Naim), né le 26 août 1982 à Beyrouth (Liban).

https://www.legifrance.gouv.fr

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 10 mars 2021, M. GARGORI (Nezar, Mohammed, Basheer), né le 20 mai 1986 Riyadh (Arabie saoudite), est autorisé à exercer temporairement la médecine en qualité de praticien attaché au sein de la clinique d’anesthésie-réanimation et de la douleur, pôle d’anesthésie-réanimation, dirigé par le professeur Gilles Lebuffe, centre hospitalier universitaire de Lille, dans les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire est accordée pour une durée d’un an à compter de la date de prise de fonctions précisée dans le contrat.

https://www.legifrance.gouv.fr

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 10 mars 2021, Mme ALMENTHERI (Aysha), née le 2 juin 1985 à Abu Dhabi (Emirats arabes unis), est autorisée à exercer temporairement la médecine dans la spécialité « gynécologie-obstétrique », en qualité de praticien contractuel, au sein du service de gynécologie-obstétrique dirigé par le professeur Hervé Fernandez – Assistance publique-Hôpitaux de Paris – hôpital Bicêtre, dans les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire d’exercice, d’une durée de deux ans, prendra effet à compter de la date fixée par la convention d’accueil mentionnée à l’annexe 2 de l’arrêté du 19 mars 2018 fixant la procédure de délivrance de l’autorisation temporaire d’exercice de la médecine, de la chirurgie dentaire ou de la pharmacie et le modèle de convention d’accueil mentionnée à l’article R. 4111-35 du code de la santé publique.

https://www.legifrance.gouv.fr

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 10 mars 2021, M. TOURE (Taher, Mahamadou), né le 3 janvier 1987 à Koulikoro (Mali), est autorisé à exercer temporairement la médecine dans la spécialité « anesthésie-réanimation » en qualité de praticien contractuel, au sein de l’unité d’anesthésie-réanimation des cardiopathies pédiatriques et adultes, dirigé par le professeur Alexandre Ouattara – Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire d’exercice, d’une durée d’une année prendra effet à compter de la date fixée par la convention d’accueil mentionnée à l’annexe 2 de l’arrêté du 19 mars 2018 fixant la procédure de délivrance de l’autorisation temporaire d’exercice de la médecine, de la chirurgie dentaire ou de la pharmacie et le modèle de convention d’accueil mentionnée à l’article R. 4111-35 du code de la santé publique.

https://www.legifrance.gouv.fr

Par arrêté du ministre des solidarités et de la santé en date du 18 février 2021, M. SAADEH (Ralph, Albert), né le 29 septembre 1986 à Zgharta (Liban), est autorisé à exercer temporairement la médecine dans la spécialité « gynécologie-obstétrique » en qualité de praticien contractuel, au sein du service de gynécologie-obstétrique, dirigé par le docteur Céline Brochot, groupe hospitalier Artois-Ternois – centre hospitalier d’Arras, les conditions prévues à son contrat de travail et sous réserve de son inscription au tableau de l’ordre des médecins.
Cette autorisation temporaire d’exercice, d’une durée de deux ans prendra effet à compter de la date fixée par la convention d’accueil mentionnée à l’annexe 2 de l’arrêté du 19 mars 2018 fixant la procédure de délivrance de l’autorisation temporaire d’exercice de la médecine, de la chirurgie dentaire ou de la pharmacie et le modèle de convention d’accueil mentionnée à l’article R. 4111-35 du code de la santé publique.

Un avis sur « Enseigne-t-on toujours la médecine en France ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :