3 fois 25 et j’en ai assez.

Je viens de fêter mes 3 fois 25 ans sur cette terre ! 

Né loin d’ici, j’ai bien travaillé à l’école jusqu’à 15 ans. La disparition d’un père marque forcément un gamin dans une famille heureuse et uni et bouleverse tout. Le hasard nous a amené de l’autre côté de la Méditerranée jusqu’à Toulouse en juillet 1961 mais quelques abrutis de l’Education nationale n’ont pas voulu d’un « pied-noir » (père alsacien, mère parisienne !) dans leur lycée malgré un BEPC en poche. Sans doute n’étions nous pas assez « bien » pour ces minables bourgeois imbus de leur petit pouvoir décisionnaire en la matière1. Pas de souci, nous sommes allés ailleurs où les imbéciles ne sévissaient pas (ou un peu moins !)! Mes parents m’ont appris l’éducation et l’école m’a enseigné le savoir.

Les années ont passé avec leur lot de sacrifices et je suis entré dans la vie active, époque ou le travail et l’emploi représentaient encore une valeur. J’ai bossé dur pour me faire une situation et gagner suffisamment d’argent pour le bien de ma famille, une autre valeur pleine de sens. 

J’ai bien gagné ma vie, j’ai fait des envieux et des jaloux mais aucun d’entre eux n’acceptait de partir pour de longs séjours sur les chantiers à l’étranger en laissant femme et enfants bien à l’abri dans ce qui, à l’époque, était encore une ville, la deuxième de France, où il faisait bon vivre, où les résidences n’étaient pas entourées de grilles cadenassées avec des accès ultra-sécurisés comme je le constate aujourd’hui quand j’y retourne.

De l’argent toujours gagné par le travail mais jamais par la magouille, le trafic…JAMAIS !.

Après 16 mois de service militaire pour effectuer mon devoir envers mon pays et 43 années d’activités professionnelles : la retraite ! Cette période que l’on pense enfin pouvoir vivre sereinement mais dont l’agenda quotidien est plein de projets à satisfaire.

Prochaine étape ? La mort…. Mais pas le temps pour le moment, tant de choses encore à réaliser ici bas.

Arrivé à l’aube du crépuscule de ma vie j’ai pris un peu de recul et observé mon environnement. 

Et c’est là que le bât blesse. 

J’en ai assez de la politique !!! A gauche, à droite, plus à gauche, plus à droite ça gueule, ça hurle, ça vocifère, ça s’agite. Pour quel résultat ? La France glisse toujours plus vers le chaos. L’homme politique change, la politique globale reste inchangée. Totale inertie des hommes et des actions, si ce n’est pour défendre des intérêts personnels. Des politiques sincères et désintéressés ! Délire onirique, utopie ?

J’en ai assez de constater que la démocratie fond à vue d’oeil dans mon pays autrefois affublé du qualificatif de pays des Droits de l’Homme devenu aujourd’hui pays des droits des minorités agissantes parfois violentes. 

J’en ai assez de m’entendre reprocher d’être un mâle blanc, hétérosexuel, monogame, honnête contribuable, respectueux de la loi républicaine… C’est ma nature et tant pis pour ceux que ça dérange. Je me fous éperdument de la couleur de peau, de la religion, du sexe…. de mon interlocuteur, je ne souhaite que le dialogue intelligent, construit, sérieusement argumenté et le cas échéant je sais reconnaître mes torts.

J’en ai assez de la restriction des libertés sous couvert d’une crise sanitaire qui arrange bien le dessein de cette oligarchie financière poursuivant son but d’instauration d’un ordre mondial. 

J’en ai assez que l’on grignote mon droit à m’exprimer librement.

J’en ai assez des cris d’orfraie, de pucelles effarouchées, de vierges en folie de la part de ces minorités à l’idéologie incompatible avec les valeurs de la France qui me traitent de mécréant, de ces pseudo-écolos au teint verdâtre complètement décalés de la réalité et de toute cette frange de « bien-pensants » convaincus que la seule vérité vraie c’est la leur : tolérance ZERO. Comprendront-ils un jour que le niveau d’intolérance d’un individu est inversement proportionnel à son QI ?

J’en ai assez du politiquement correct, de la pensée unique, des leçons de morale…Je possède suffisamment de capacités cognitives pour penser par moi-même.

J’en ai assez des grandes gueules qui m’invectivent pour m’expliquer quel comportement adopter envers telle ou telle minorité. Qu’elles déménagent de Suisse, de Belgique ou des Etats-Unis, viennent vivre et payer leurs impôts dans mon pays sinon qu’elles la bouclent, je n’en ai rien à foutre de leurs leçons de morales à 2 sous.

J’en ai assez que des minorités subventionnées par nos impôts et si peu représentatives du monde du travail soient capables de bloquer la France entière pour des revendications axées uniquement sur la défense de leurs intérêts corporatistes.

J’en ai assez des étrangers arrivant dans mon pays, bousculant nos traditions, amenant parfois de la violence et s’incrustant à nos dépens avec la complicité de « bien-pensants », grands donneurs de leçons qu’ils ne savent pas appliquer à eux-mêmes.

J’en ai assez des églises qui brulent, des cimetières chrétiens et juifs vandalisés sans réaction des autorités et j’en ai assez des ministres et toute leur clique en bel uniforme qui accourent dès qu’un chien a pissé devant une mosquée.

J’en ai assez de toujours plus de taxes, d’impôts, de prélèvements sociaux sur les revenus du travail et sur les retraites. Tant d’inepties dans la redistribution de la richesse nationale issue du travail et des efforts des Français. 

J’en ai assez de remarques aussi stupides que celle nous reprochant, après des décennies de labeur, d’être plus riches que les jeunes.

J’en ai assez de constater que mettre un gilet jaune et crier son désarroi n’a pour effet que d’attirer des hordes casquées et armées pour se faire cogner dessus comme pour les pompiers et les soignants réclamant seulement un peu de considération et n’obtenant que des coups de matraques en retour.

J’en ai assez des « mal dans leur peau » qui foutent la pagaille dans mon pays, de les entendre se plaindre de racisme, de suprématie blanche, de tout et de rien uniquement pour se prouver qu’ils existent. Personne ne retient personne, chacun est libre d’aller voir ailleurs si c’est mieux.

J’en ai assez que l’on me demande me pardonner le « colonialisme » de la France qui a sorti des populations de la misère, de l’esclavage et construit des écoles, des hôpitaux, des routes, des barrages… avec les impôts de nos parents. Je n’ai rien à pardonner, je n’ai pas d’excuses à concéder. Je ne dois rien à personne et mes ancêtres non plus. N’en déplaise à quiconque.

J’en ai assez des rappels à la loi à des multirécidivistes trafiquants, voleurs, violeurs qui devraient plutôt être en prison… alors que 10 km/h au-dessus de la vitesse autorisé se résume à une amende et une perte de points sur le permis de conduire.

J’en ai assez de cette France polluée par les minorités qui gangrènent la société, par le manque de courage politique des gouvernements depuis des décennies, des élus multirécidivistes qui s’accrochent à leur siège mais ne changent rien à rien.

J’en ai assez de voir que la France court à sa perte et que les sacrifices de nos anciens, que les efforts des générations après-guerre pour que la France soit LA FRANCE !

Si comme moi, vous êtes à l’aube du crépuscule de la vie, réagissez, n’abandonnons pas nos enfants, nos petits-enfants à ces pollueurs de notre civilisation, mobilisons nous pour faire bouger les choses avant qu’on nous cloître en EHPAD pour qu’on nous y laisse nous éteindre tranquillement sans faire de bruit.

Gérard Emile, Français et très fier de l’être.

PS. Ce discours va déplaire à certains, 2 options se présentent : 

– Soit ils sont suffisamment intelligents et recherchent le dialogue et dans ce cas ils seront les bienvenus,

– Soit ils sont trop cons pour comprendre et ils déposeront plainte ! Je serai peut-être mort avant d’être condamné !!!! Mais ils condamneront un Français fier de l’être.

160 ans après je reste marqué par l’imbécilité de ces individus et je garde en mémoire les sacrifices de ma mère et de mon grand frère pour être ce que je suis aujourd’hui.

3 commentaires sur « 3 fois 25 et j’en ai assez. »

  1. J’ai 4 fois 20 moins 1 : je suis plus que d’accord avec ce texte, avec tous les mots qui sont écrits, je n’ai rien à ajouter, tout à été dit.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :