Conforter la République, il est temps !

Il semblerait, enfin, que le gouvernement actuel, après de terribles attentats ayant fait des centaines de morts, des milliers de blessées et de personnes traumatisées à vie, comprenne que l’islamisme radical est une politique destinée à déstabiliser la République pour instaurer un régime dont les Français ne voudront jamais.

Encore un projet de loi ! Pour quelles raisons ne pas commencer par faire respecter et appliquer les textes fondateurs de la République et tout l’arsenal juridique qui les accompagne (74 codes divers et variés, lois, ordonnances, décrets, arrêtés …) ? 

Que nous dit ce « projet de loi confortant le respect des principes de la République« 

« Notre République est notre bien commun. Elle s’est imposée à travers les vicissitudes et les soubresauts de l’histoire nationale parce qu’elle représente bien davantage qu’une simple modalité d’organisation des pouvoirs : elle est un projet. » 

Un projet ? La Vème République existe depuis 1958, il y a bien longtemps que ce n’est plus un projet mais bien un ensemble d’institutions et de règles dûment établies.

« Mais ce projet est exigeant ; la République demande une adhésion de tous les citoyens qui en composent le corps… Elle vit par l’ambition que chacun des Français désire lui donner. Et c’est par cette ambition qu’elle se dépasse elle‑même. Ainsi que le disait le Président de la République, à l’occasion de la célébration du 150ème anniversaire de la proclamation de la République le 4 septembre 2020 : « la République est une volonté jamais achevée, toujours à reconquérir ». »

« Tout au long de son histoire, notre République a su être à la fois intransigeante sur les principes et généreuse dans son action. Au fil des ans, patiemment, elle a rassemblé tout un peuple et, parmi ce peuple, mêmes ceux qui au départ lui étaient hostiles. » 

« Notre République s’est construite sur des fondations solides, des fondements intangibles pour l’ensemble des Français : la liberté, l’égalité, la fraternité, l’éducation, la laïcité. » 

Il y a bien longtemps que les responsables de la France d’En-Haut qui se succèdent depuis des décennies auraient du réagir à ce que le gouvernement actuel semble découvrir aujourd’hui.

« Un entrisme communautariste, insidieux mais puissant, gangrène lentement les fondements de notre société dans certains territoires. Cet entrisme est pour l’essentiel d’inspiration islamiste. Il est la manifestation d’un projet politique conscient, théorisé, politico‑religieux, dont l’ambition est de faire prévaloir des normes religieuses sur la loi commune que nous nous sommes librement donnée. Il enclenche une dynamique séparatiste qui vise à la division. » 

« Ce travail de sape concerne de multiples sphères : les quartiers, les services publics et notamment l’école, le tissu associatif, les structures d’exercice du culte. Il s’invite dans le débat public en détournant le sens des mots, des choses, des valeurs et de la mesure. » 

« L’idéologie séparatiste a fait le terreau des principaux drames qui ont endeuillé notre communauté nationale ces dernières années. » 

Face à l’islamisme radical, face à tous les séparatismes, force est de constater que notre arsenal juridique est insuffisant. Il faut regarder les choses en face : la République n’a pas suffisamment de moyens d’agir contre ceux qui veulent la déstabiliser. 

« En terminer avec l’impuissance face à ceux qui malmènent la cohésion nationale et la fraternité, face à ce qui méconnait la République et bafoue les exigences minimales de vie en société, conforter les principes républicains : telle est l’ambition du projet de loi.

Ces termes, « malmènent, minimales, ambition« , semblent totalement incongrus si l’on se réfère au nombre de Français sauvagement assassinés, blessés, traumatisés à vie par l’Islam radical. Il ne « malmène » pas la cohésion nationale, il la bafoue, la foule aux pieds. Il n’y a pas d’exigences « minimales » ou maximales : il y a des règles, chacun doit les respecter ou en subir les conséquences civiles et/ou pénales. Ambition ? Ce n’est qu’une ambition ? Est-ce que cela signifie le respect de la République et de ses institutions, de la Nation française ne se réalisera pas un jour par manque de courage politique ?

Que de temps perdu ! Que de victimes pour rien ! 

Source : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3649_projet-loi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :