Une pluie d’€….

Pour les grands et les puissants !

Par un arrêté (1) signé Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance, l’Etat accorde à 11 banques sa garantie en cas de non-remboursement d’un prêt de 465 000 000 € à la société Lagardère SCA à hauteur de 80 % sur le principal, les intérêts et les accessoires, soit 372 000 000 € (prélevés sur nos impôts) avec un différé d’amortissement d’une année (seuls les intérêts sont dus pendant la première année).

Créé en 1992, Lagardère est un groupe de dimension mondiale présent dans plus de 40 pays, comptant plus de 30 000 collaborateurs et dégageant un chiffre d’affaires de 7 211 000 000 € en 2019.

Imaginons que ce montant de 465 000 000 € garanti par l’Etat ait été consacré à sauver autant de petits commerces de centre ville que de collaborateurs de Lagardère SCA soit. 30 000 fleuristes, restaurants, boutiques de vêtements, bars ……fortement impactés par la gestion désastreuse (2) de la crise Covid. Chacun d’entre eux aurait pu être aidé à hauteur de 15 500 €.

Si la société en question ne rembourse pas ce prêt, l’Etat prendra en charge les créances des banques à hauteur de la garantie de 372 000 000 €.

Chacune d’entre elle perdrait 8 454 545, 45 € dans cette affaire.

Le contribuable français ne perdrait que 372 000 000 € !!!

La question : est-ce que l’Etat entamera une action quelconque pour récupérer ce montant auprès de la société Lagardère SCA dans le cas ou le montant de 465 000 000 € ne serait pas remboursé ?

Pour information il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé mais que des milliards d’€ de garantie ont ainsi été accordés à des banques, lesquelles ne prennent que des risques très modérés pendant que le contribuable en assume la plus grande partie.

(1) Arrêté du 31 décembre 2020 accordant la garantie de l’Etat à un prêt octroyé par les établissements BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile-de-France, Commerzbank Aktiengesellschaft, Paris Branch, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V, French Branch, Natixis, Société Générale et UniCredit Bank AG en application de l’article 6 de la loi n° 2020-289 du 23 mars 2020 de finances rectificative pour 2020 NOR : ECOT2036496A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/12/31/ECOT2036496A/jo/texte
JORF n°0003 du 3 janvier 2021
Texte n° 10

(2) http://www.senat.fr/commission/enquete/gestion_de_la_crise_sanitaire.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :