Remdesivir

La commission européenne, caste de technocrates calfeutrés dans leurs bureaux bruxellois, est bien éloignée du quotidien des peuples constitutifs de cette Europe qui pourrait faire rêver si elle avait été intelligemment construite et administrée avec une démocratie exemplaire. 

Voici ce qu’on peut lire sur le site www.euractiv.fr « La Commission européenne a signé un contrat avec la société pharmaceutique américaine Gilead pour permettre à 36 pays d’acheter un demi-million de doses de remdesivir, un médicament contre le COVID-19. 

Le contrat d’achat commun, signé jeudi 8 octobre, prévoit une acquisition initiale de 500 000 doses du médicament Veklury, l’appellation commerciale du remdesivir, par 36 pays, tous membres de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, auxquels s’ajoutent le Royaume-Uni et six pays candidats ou candidats potentiels.

« Tous les pays participants peuvent désormais passer leurs commandes pour recevoir directement du Veklury. Le Veklury est actuellement le seul médicament bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’Union européenne pour traiter le COVID-19 chez les patients qui ont besoin d’oxygène », a expliqué la Commission dans un communiqué.

La commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, a déclaré que Bruxelles ne ménageait pas sa peine « pour garantir que des traitements sûrs et efficaces contre le COVID-19 soient disponibles ». 

On n’en doute pas Madame la commissaire européenne à la santé sauf que …

Dans un communiqué du 20 novembre 2020, « L’OMS ne recommande pas l’administration de remdesivir aux patients COVID-19 » !!!

L’OMS a publié une recommandation conditionnelle contre l’administration de remdesivir aux patients hospitalisés, quelle que soit la gravité de leurs symptômes, dans la mesure où rien ne prouve à ce jour que le remdesivir améliore pour ces patients les chances de survie et les autres résultats sanitaires.

Cette recommandation, rendue publique le 20 novembre, est inscrite dans les lignes directrices évolutives sur la prise en charge clinique des patients COVID-19. Elle a été rédigée par un groupe international chargé de l’élaboration des lignes directrices composé de 28 experts des soins cliniques, 4 patients partenaires et un déontologue. 

Les lignes directrices ont été élaborées en collaboration avec la fondation à but non lucratif Magic Evidence Ecosystem Foundation (MAGIC), qui a fourni un appui méthodologique. Elles constituent une véritable innovation qui permet d’agir dans le respect des normes scientifiques avec la célérité requise pour riposter à une pandémie en cours. 

Les travaux ont commencé le 15 octobre, date à laquelle ont été publiés les résultats préliminaires de l’essai Solidarity de l’OMS. Les données étudiées par le groupe comprenaient les résultats de cet essai, ainsi que trois autres essais contrôlés randomisés. Au total, les données portant sur 7000 patients étudiés dans le cadre de ces quatre études ont été prises en compte.

Les éléments de preuve ne laissent entrevoir aucun effet significatif sur la mortalité, le recours à la ventilation mécanique, l’accélération de l’amélioration de l’état clinique et d’autres résultats sanitaires importants du côté du patient. 

Le groupe chargé de l’élaboration des lignes directrices a admis qu’il fallait poursuivre les recherches, en particulier afin d’améliorer la fiabilité des preuves pour des groupes de patients en particulier. Il est en faveur de la poursuite du recrutement de patients dans des essais évaluant l’efficacité du remdesivir.

* Une recommandation conditionnelle est publiée lorsque les données factuelles relatives aux bénéfices et aux risques d’une intervention ne sont pas absolument certaines. Dans le cas présent, il s’agit d’une recommandation conditionnelle contre l’administration de remdesivir. Cela signifie qu’il n’existe pas assez de preuves pour appuyer son utilisation.

Sources : Euractiv : https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/bruxelles-signe-pour-lachat-de-500-000-doses-de-remdesivir/

OMS : https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/who-recommends-against-the-use-of-remdesivir-in-covid-19-patients#

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :