COVID, ARNm….un jeu dangereux ?

Un vaccin a pour objectif de faire reconnaître par l’organisme un virus en injectant un virus du même type inactivé (poliomyélite, grippe) ou atténué (rougeole, fièvre jaune) ou par injection d’antigènes (hépatite B).

Le traitement proposé pour vaincre la COVID-19 par ARN messager (Acide ribonucléique messager) consiste en uneintervention humaine sur le génome, c’est à dire sur l’information génétique d’un organisme contenu dans chacune de ses cellules, inclus dans une macromolécule (ADN : acide désoxyribonucléique) présente dans tous les noyaux cellulaires pour assurer le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.

Pour qu’une cellule puisse se répliquer il faut que cet ADN soit dupliquer de façon à ce que la nouvelle cellule détienne à son tour l’ensemble des éléments du génome. Le rôle de l’ARN messager est de copier une protéine dans l’ADN source, la transporter vers la cellule en cours de réplication au sein de laquelle cellule cible la copie de protéine servira à l’édification des acides aminés, lesquels se recomposeront pour former une nouvelle chaîne moléculaire d’ADN comportant l’ensemble des informations génétiques. Une nouvelle cellule comportant le génome sera « née ».

« La nouvelle technique proposée met en œuvre un ARNm par injection dans l’organisme de brins d’instructions génétiques qui vont intervenir dans le système de réplication de l’ADN. En clair le vaccin va intervenir sur le génome de la personne l’ayant reçu. » (source : solidarités-santé.gouv.fr)

Cette nouvelle technologie va donc intervenir directement sur le processus d’édification de la vie ! 

Certes la thérapie génique n’est pas une invention du 21è siècle. Si l’on en croit l’INSERM environ 2000 essais cliniques ont été menés depuis 1989 dans divers domaines (cancer, hémophilie, mucoviscidose et autres maladies infectieuses, cardiovasculaires, neurologiques, ophtalmologiques). A ce jour si la thérapie génique permet de produire et de traiter quelques pathologies (11 médicaments sur le marché actuellement), il n’en reste pas moins qu’ils sont l’aboutissement de nombreuses années de recherche comme le précise le site  solidarités-santé.gouv.fr

**********************************************************************************************

Le développement du médicament 

publié le13.06.16 mise à jour27.09.16

Une quinzaine d’années s’écoulent en général entre la validation d’une hypothèse scientifique et la commercialisation d’un nouveau médicament.

Après l’identification d’une nouvelle cible thérapeutique, c’est-à-dire en général un mécanisme essentiel à la survenue d’une maladie, des milliers de molécules susceptibles de présenter un intérêt thérapeutique sont sélectionnées.

Certaines sont retenues en phase dite préclinique et sont testées en laboratoire afin d’évaluer leurs principaux effets et leur toxicité.

Après ces études en laboratoire viennent les phases d’essais cliniques impliquant la participation de personnes volontaires.

Les essais cliniques

Il existe quatre phases d’évaluation distinctes les unes des autres et successives, dont chacune donne lieu à un essai clinique différent.

Phase I  : étude de l’évolution de la molécule testée dans l’organisme en fonction du temps (cinétique) et analyse de la toxicité sur l’être humain. Cette phase est menée sur un petit nombre de personnes volontaires et non malades (volontaires sains) ;

Phase II : administration du médicament à un petit nombre de patients pour rechercher la plus petite dose efficace et observer des effets secondaires nocifs en utilisant différentes doses ;

Phase III  : comparaison de l’efficacité du nouveau médicament par rapport au traitement de référence (lorsque celui-ci existe) et/ou à un placebo (lorsqu’aucun traitement n’existe). Cette phase s’adresse à un grand nombre de patients et dure plusieurs années. Les patients sont sélectionnés sur des critères précis qui permettront de répondre à la question de l’efficacité et du bénéfice du médicament testé comme nouveau traitement standard de la maladie concernée. Les essais de phase III permettent également d’identifier les risques potentiels du nouveau médicament.
Durant cette phase, se déroulent également des essais relatifs au développement industriel et au mode d’administration et de conditionnement (gélules, comprimés, sirop…).

Phase IV : les essais sont réalisés une fois le médicament commercialisé. Ils permettent d’approfondir la connaissance du médicament dans les conditions réelles d’utilisation et d’évaluer à grande échelle et sur le long terme sa tolérance.

Les essais cliniques nécessitent un avis favorable du Comité de protection des personnes (C.P.P.) et une autorisation délivrée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).
En savoir plus sur l’autorisation des essais cliniques

**************************************************************************************************

Apparu fin 2019, le SARS-CoV-2 va être terrassé par des vaccins rapidement mis au point alors que les différentes phases de production sont supposées durer des années ! Qui plus est par un processus intervenant directement sur le fonctionnement du corps humain ?

Comment expliquer cette frénésie autour de ce virus et de cette pathologie ? Pour quelles raisons autant d’investissements en catastrophe dans la recherche d’un vaccin ? Pour quelles raisons le gouvernement a-t-il mis tant de pression sur la population ? Sur l’économie? Fermetures des usines, des écoles, des universités, des commerces des lieux de loisirs…..Premier confinement, les forces de l’ordre sont mobilisées pour contrôler tout citoyen qui n’a droit qu’à une heure de sortie quotidienne à un kilomètre maximum de son domicile, sauf les zones de non-droit où le trafic de drogues, la prostitution, le mépris de la loi républicaine font rage.

Et de pleuvoir les 135 € d’amendes, parfois totalement injustifiées telle celle infligée à une dame âgée promenant son chien à 300 mètres de son lieu de résidence au motif : non-respect du code de santé publique ! L’arrêté municipal et le décret préfectoral sur lequel s’appuyait cette personne pour promener son animal de compagnie semblaient inconnus de l’agent ayant verbalisé. Un PV doit impérativement mentionner précisément le texte de loi s’appliquant dans le cadre d’une infraction. 

L’Union Européenne a commandé avant même qu’ils n’existent et soient testés des vaccins pour des dizaines de millions d’€ ! Où se situe la démocratie ? Qu’en est-il de la souveraineté de notre pays ? Pas de masques, pas de tests : totalement inutiles ! Puis changement brutal de politique : masques obligatoires même pour des mômes de 6 ans, tests à outrance…. Quel drôle de jeu !

Second confinement, discours stressants, informations contradictoires sur les masques et les tests, statistiques basées sur on ne sait quelles données réelles, instauration d’un climat de peur, voire parfois de terreur avec des annonces de plusieurs centaines de milliers de morts (discours du président Macron le 28 octobre dernier), des comptages de patients en réanimation reflétant plus que la réalité (9500 annoncés, moins de 5000 en réalité), des imputations de décès liées sans fondement au COVID (cf. question du député J.L. DOOR du Loiret au ministre de la santé, Olivier Veran dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire « Impact, gestion et conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid 19 »).

Le tout relayé par des médias dénués de toutes objectivité, présentant sur leurs plateaux ou à leurs micros encore et toujours les mêmes spécialistes quand d’éminents infectiologues, virologues, généticiens … hyper compétents ne sont jamais entendus.

Le peuple n’est pas qu’un imbécile, il aimerait entendre les VRAIS spécialistes et assister à des débats publics. Chaque français décidera en son âme et conscience du chemin qu’il entend suivre. Les français ne sont pas des ovins bêlants et vous n’êtes pas les bergers d’un troupeau d’abrutis à faire avancer coûte que coûte en lâchant des forces de l’ordre casquées et armées capables de réprimer des manifestations de pompiers, de soignants, de simples citoyens écrasés de taxes, surtaxes et autres impôts pendant que des casseurs agissent en toute impunité en marge de ces manifestations et des individus en situation irrégulière dans notre pays défilent librement en pleine période de confinement.

Le citoyen honnête se voit contraint de présenter une attestation et porter un masque dûment positionné sur le visage pendant qu’un préfet explique que des dealers et acheteurs de drogues de son département ont été contrôlés sans attestation de déplacement, pendant le reconfinement. (Quotidien Midi Libre du 14 novembre 2020). Masque et attestation de sortie obligatoires, trafic de drogue autorisé !!!

Que ce soient les textes fondateurs de la République, les 75 codes gestionnaires de la vie publique, les lois, les décrets, les arrêtés et autres textes officiels, que nenni, nulle mention de cela.

Le vaccin encore le vaccin, à toute heure du jour et de la nuit sur tous les médias …. Il n’y a plus d’autres évènements importants dans notre pays ! Et, à en croire ces journalistes, il n’y a pas d’autres préoccupations à avoir. Les commerces se meurent, les entreprises peinent à s’extraire du marasme économique dans lequel la gestion de la crise sanitaire les a plongé, le nombre de chômeurs va exploser. Que vont devenir commerçants, artisans, professions libérales, la manne fiscale de l’État, quand ils n’auront plus d’activité ? Qu’en est-il de l’immigration sauvage et incontrôlée ? Qu’en est-il de l’insécurité grandissante partout en France ? Qu’en est-il de tous ces actes de christianophobie ?  Qu’en est-il de ces zones où médecins, pompiers, forces de l’ordre n’ont pas la possibilité d’accéder ? 

Il y a matière à se poser des questions sur la manière dont sont considérés les citoyens français.

Mis à part le « machin » anti SARS-Cov2 qu’en est-il de l’état de la France ? Quel est le but poursuivi ? Où allons-nous ? Où voulez vous nous emmener ?

Un avis sur « COVID, ARNm….un jeu dangereux ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :