Métro, boulot, dodo…

…..la voiture, la télé, les vacances, le foot à la télé, la bouffe, les courses au supermarché du samedi, le 20 heures et son cortège de prétendues informations, les séries insipides à la télé, les soucis au boulot, les mômes à emmener à l’école, au sport, à la musique…Un quotidien de « déjà vécu ». Un « remake » sans cesse renouvelé, lassant, décourageant,épuisant nerveusement . Plus le temps de flâner,avancer tant bien que mal pour vivre. Vivre ? SURVIVRE serait plus juste.

Comment être véritablement heureux dans de telles conditions ? Entre les galères au boulot, un quotidien effréné… le stress grimpe, la libido s’étiole… Asservissement de la personnalité dans un tel contexte sociétal. Et maintenant, la cerise sur le gâteau : covid !!!

Un jour un pangolin et une chauve-souris eurent la très mauvaise idée de copuler ensemble (qui était le mâle, qui était la femelle, le saura-t-on jamais ?) et d’aller uriner sur l’étal d’un marché au poisson à Wuhan en Chine. Pas d’angoisse le dit marché a été fermé dès le 31 décembre 2019 par les autorités chinoises. Le hasard ferait-il bien les choses ? Cette étrange copulation a engendré un virus, le SARS-CoV-2, lequel n’a rien trouvé de mieux que d’agresser les passants !

Le virus ayant sévi localement, les autorités françaises ont décidé de rapatrier les expatriés français de Wuhan avec armes et bagages. Les voyageurs ont continué à voyager, les migrants à migrer… cette belle France terre d’accueil et de tourisme ne pouvait fermer ses frontières ! Et puis ce petit virus n’osera pas nos frontières tout comme le nuage de Tchernobyl en son temps.

Les services de renseignements ? Ont-ils informés les responsables de l’État ? Chut, secret défense. Pourtant à l’en croire, la ministre de la santé de l’époque avait prévenu sa hiérarchie. Mais, la « polémique » a vite été enterrée.

Toujours est-il que le virus a décidé de s’installer durablement chez nous vu la manière dont il était accueilli, cela lui offrait la possibilité de perdurer longtemps. Les frontières ? Grandes ouvertes, entrez, entrez, on accueille tout le monde. Les tests ? Inutile ! Les masques ? Inutiles, ils ne servent à rien. Qui plus est ils ne sont pas aisés à mettre (dixit la porte-parole du gouvernement de l’époque) pour les citoyens simplets que nous sommes.

Fin de l’hiver 2019-2020 : le nord de l’Italie subit un assaut du virus mais le match de foot à Lyon est maintenu avec quelques milliers d’italiens du nord venant supporter leur équipe. Pensez donc il y a tellement d’argent en jeu dans le monde du football ! Les frontières restent toujours aussi grandes ouvertes. Je vais, je viens…. Pas de souci.

Des masques ? Mais ils sont totalement inutiles nous réaffirment-ils. Et pour cause, le travail d’anticipation d’une telle épidémie conduite avant 2007 a été complètement « démonté », le stockage de millions de masques ? Trop cher. Tester la population ? Vous n’y pensez pas, aucun intérêt. 

Bref, tout va bien, les grands décideurs pensent maîtriser parfaitement la situation à laquelle ils n’ont pas compris grand-chose puisque subitement les français sont poussés dans leurs cages. « Confinement » disent-ils pendant qu’à Wuhan les chinois commencent à récupérer et au vu des mesures prises la ville reprend une activité normale. Le système économique français est mis en veille, juste les grandes surfaces (qui peuvent vendre tout ce qu’elles veulent) et la vente par correspondance. Les petits commerces sont clos sans pitié du jour au lendemain.

Puis le « déconfineur en chef » ayant bien réfléchi, analysé la situation, évalué les risques….ordonne un déconfinement en vrac. Les français s’éparpillent à travers la France profitant d’une liberté retrouvée et d’une période propice aux vacances. Tout comme Gérard Collomb en son temps, Edouard Philippe préfère se retirer (anticipation, anticipation!!!) et qui est nommé Premier Ministre ? Le « déconfineur en chef ».

Seul point positif de ce virus : les français ont pris leurs vacances en France (mais les étrangers ne sont pas venus). Sursaut d’espoir et de rattrapage de chiffre d’affaires pour les petits commerces. Ouf ! Ils sont passés prés de la catastrophe, l’avenir s’éclaircirait-il ?

Et Vlan ! Deuxième vague annoncée !!! Le ton employé est dur par le « déconfineur en chef » promu premier ministre et « reconfineur en chef », pensez donc braves gens la situation est gravissime. Le président de la république envisage 400 000 morts ! Paraîtrait que ces chiffres sont extrapolés d’études scientifiques…..(???)

Sur quelles bases se sont-ils référés pour cette annonce fracassante, angoissante à souhait ? 

Attend, Ô peuple de France ! On a subitement trouvé des masques, des tests et on s’occupe de tout. On ferme à nouveaules petits commerces, les bars, les restaurants… on laisse les grandes surfaces et la vente par correspondance pour survivre. Le pyjama pour un enfant de 2 ans devient un produit de première nécessité mais pas le pyjama pour un enfant de 3 ans !

Pour les dealers pas de souci ils livrent à domicile, sans masque, sans autorisation de sortie. Mais attention, le préfet à Marseille en a surpris dans cette situation et les a sermonné. Non il ne les a pas ponctionné de 135 €, on ne sait jamais quelles pourraient être les réactions, une rafale de kalachnikov est si vite partie ! Par contre le petit vieux qui va au coin de la rue prend sa baguette de pain en oubliant son « aussweiss » : 135 € ! Et mieux, l’éboueur qui s’arrête à la boulangerie prendre un sandwich a droit à 135 € d’amende parce que la maréchaussée n’a pas compris qu’un homme qui bosse de 4 heures du matin à midi peut avoir besoin d’une pause casse-croûte dans un métier aussi pénible !

Fort du stock de tests disponibles maintenant on teste à outrance et le moindre « FRAGMENT » de virus fait de chaque porteur un malade du COVID 19 !!! C’est excellent pour gonfler les statistiques.(cf. https://laplumeducitoyen.org/2020/11/08/stress-faillites-et-autres-fantaisies/).

Quid de la charge virale réelle rendant le porteur potentiellement contagieux ? Pfffft. L’important n’est-il pas de détecter la plus infime trace de ce virus pour maintenir la pression psychologique sur une population déjà bien conditionnée et comptabiliser un maximum de porteurs du virus, peu importe la réalité du danger et de la contagiosité. Là n’est pas le sujet, circulez, il n’y a rien à voir.

Déjà conspué par des minorités parce qu’il est blanc, hétérosexuel, monogame, athée ou agnostique, républicain honnête…le citoyen français lambda est immergé dans un nouveau monde, celui de la soumission à des décisions aussi incongrues qu’arbitraires dont le fondement scientifique reste à prouver par des études et des statistiques basées sur des éléments réels, tangibles. 

Eté 2020 : déconfinement, vacances…. Résultat éparpillement de la population, dissémination du virus et augmentation du nombre de porteurs. Logiquement logique.

Et là tout change parce que la rentrée sociale s’annonçait plutôt sombre pour la France d’En-Haut ; fallait-il laisser les gilets jaunes descendre à nouveau dans la rue, accompagnés par une immense majorité de français lassée de la manière dont elle est traitée. La vague jaune se serait transformée en marée noire. Vite, vite : rRECONFINEMENT.

Les critères annoncées par le DG de la santé et le ministre en poste changent. Quel référentiel scientifique pour justifier ce changement ? Au Printemps 2020 ils nous annonçaient quotidiennement les décès dus au virus SARS-CoV-2 engendrant la pathologie dite COVID-19. Exit les facteurs de co-morbidité, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires… Tous les décès étaient imputés uniquement à la COVID-19. Même pas le temps de s’occuper de nos anciens dans les EPHAD, un sédatif et laissons faire le temps.

Aujourd’hui il nous annonce le nombre de cas d’individus porteur de la plus infime trace du virus. Changement de critères. Les chiffres tombent, c’est impressionnant ! Les discours officiels s’enflamment et prennent un ton dramatique. Peur sur la ville. Scénario catastrophe. La caserne des pompiers brûle. Le poisson va mourir noyé dans son aquarium….. Les médias dramatisent, en rajoutent. La panique, instaurer la panique et restreindre toutes les libertés pour contenir la foule.

Grands discours, mesures de pseudo-prévention draconiennes, restrictions de libertés basées sur des résultats de tests dont l’efficacité réelle est plus que douteuse 

(lire https://laplumeducitoyen.org/2020/11/08/stress-faillites-et-autres-fantaisies/

Osons la comparaison avec une épidémie annuelle de grippe.

L’hiver approche, la grippe commence à sévir et malheureusement des victimes sont à déplorer, fragilité due à l’âge, aux facteurs de co-morbidité…..

– Premier critère : recensement des décès dus à la grippe. Une bonne indication de l’impact de l’épidémie annuelle.

– Comme évoqué dans l’article « stress, faillites et autres fantaisies » cité précédemment imaginons que le critère retenuepour évaluer l’épidémie concerne toutes les personnes qui ont un peu de fièvre, qui toussent un tant soit peu, qui éternuent, qui se mouchent plusieurs fois par jour…… Si on les comptabilise dans l’impact de l’épidémie de grippe il est bien évident que les statistiques vont être totalement différentes. Entre 20 000 décès et 500 000 personnes enrhumées, il y a un fossé que là-haut ils n’ont pas hésité à franchir.

Ne serait-il pas plus sérieux de diffuser des statistiques précises, fondées sur des critères scientifiques, par exemple lenombre de décès par tranches d’âges, l’incidence des facteurs de co-morbidité et tout un ensemble de critères permettant d’apprécier avec réalité l’impact de ce virus.

L’art et la manière de nous prendre pour des imbéciles, des « sans-dents » !

D’ou l’instauration de règles strictes pour nous « protéger ». Sortie autorisée : une heure et à un kilomètre du domicile au maximum, le virus guette au-delà, ne pas oublier le GPS avant d’aller s’aérer. Aérer seulement, pas d’activités nautiques ! Pourquoi ? Si quelqu’un le savait, il pourrait nous l’expliquer mais là-haut ils doivent s’imaginer que le SARS-CoV-2 sait parfaitement nager. Risque en cas de désobéissance : 135 €.

L’ »ausweiss » dûment complété ne doit surtout pas être oublié et se doit de comporter avec les précisions nécessaires à un examen attentif par la maréchaussée : pourquoi, quand, comment, où, avec qui ….Ach so ! 

Risque en cas de désobéissance : 135 € 

Vendeurs de « chite » ou autres poudres blanches dispensés bien entendu.

En EPHAD, pour qui a échappé aux sédatifs de la première vague, il convient de rester très prudent sur ce qui pourrait être prescrit. La famille n’a pas oublié son parent mais elle est confinée et les règles de visites sont tellement strictes qu’elles peuvent en devenir décourageantes. Tout traitement à base de médicament de la classe des benzodiazépines, ralentisseurs de l’activité cérébrale, est à fuir.

Le masque !!! Ne pas l’oublier, surtout pas. Et bien ajusté sinon 135 € d’amende.

Idem pour les mômes à l’école, leur apprendre le stress , la peur, l’obéissance….Ne pas demander conseil à un psy sur ce point, la réponse est déprimante.

Climat de stress optimum savamment entretenu par des discours officiels alarmistes, restriction des libertés, destruction du petit commerce, des petites entreprises et le triste cortège qui ne va pas manquer de suivre, chômage, faillites, suicides…..sans oublier de rajouter au tableau l’insécurité au quotidien, l’impunité des voyous, la radicalisation islamiste et son cortège d’attentats…

Le progrès, l’implication des élus et des gouvernants ne sont-ils pas supposés participer à l’amélioration du quotidien du citoyen français modèle lambda et lui offrir l’espoir d’une vie meilleure, harmonieuse, sereine ?

C’était précisément le cas depuis que les premiers hommes avaient quitté le continent africain pour migrer vers d’autres territoires. Homo Erectus a appris à se tenir debout, Homo Abilis a appris à fabriquer des outils pour améliorer son quotidien, de charognard-cueilleur, l’Homme est devenu chasseur-cueilleur, puis petit à petit s’est sédentarisé, a inventé le roue, l’écriture, la construction en dur…. Ses descendants se sont battus pour défendre leurs territoires, nos anciens se sont faits tués au front pour défendre nos libertés…. 

2020 sera-t-elle l’année de l’inversion de la condition humaine, tout du moins celle du peuple de France ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :