Cri de désespoir !!!

Discours creux et insipides et des promesses, des mots, des mots encore des mots, toujours des mots… Les français en ont assez de vos belles paroles de politiques sans courage. L’État se doit AVANT TOUT d’être au service de la Nation, c’est à dire du peuple de France. En luttant contre la fraude aux prestations sociales, à l’évasion fiscale, à l’aide à des individus sans papier en situation irrégulière sur notre territoire, à des associations douteuses sur le plan de la moralité….. l’Etat français économiserait des dizaines de milliards d’€ à consacrer aux français, sans compter les gaspillages d’argent public, les rémunérations indécentes de certains politiques et autres hauts fonctionnaires, les cumuls de fonctions et de retraites dans la fonction publique, les divers reclassements par copinage dans des comités, des commissions diverses et variées et autres entités dont l’utilité peut paraître parfois questionnable.

Deux exemples parmi bien d’autres : La convention citoyenne pour le climat (2019-2020) a coûté la bagatelle de 5 431 223 € à nos impôts (https://laplumeducitoyen.org/2020/07/26/gabegie-financiere/).

L’Ecotaxe, gaspillage pur et simple d’1 milliard d’ € (1 000 000 000 € ) … la liste et longue et la note douloureuse pour nous contribuables.

Ce gaspillage aurait été plus utile en servant à doter un fond d’aide aux situations d’urgence dues aux aléas météorologiques.

Chacun se souvient des terribles inondations survenues en Octobre dernier dans le sud de notre pays. Aujourd’hui les habitants de cette région se trouvent toujours dans une situation quasi désespérée et ils se voient dans l’obligation de lancer un appel au secours par le biais de la lettre ouverte ci-dessous adressée à la présidence de la République française . 

Monsieur le Président de la République.

Nous voudrions vous sensibiliser au sort de la vallée de la Roya qui a été très endommagée par les inondations cataclysmiques du début Octobre 2020.

C’est une vallée magnifique à l’extrême Est des Alpes-Maritimes qui fut italienne et qui a choisi d’être française par référendum à l’issue de la dernière guerre mondiale.

Cette vallée joignait Vintimille à Cuneo via le tunnel du col de Tende. Elle a subi des dégâts considérables. 

Lorsque vous êtes venu soutenir les efforts des sauveteurs, vous avez annoncé une aide immédiate de cent millions d’euros.

Nous vous en remercions mais c’est bien insuffisant par rapport à l’ampleur des travaux à entreprendre, ne serait-ce que sur les voies de communications : trente kilomètres de route,  onze ponts ont été détruits, l’accès au tunnel du col de Tende qui joint l’Italie à la France est quasiment irréparable.

Les villages de Tende, de Saint Dalmas de Tende, La Brigue, Fontan et Saorge ont aussi de gros problèmes. Ils sont en grande partie isolés du reste du  pays.

On ne peut plus se rendre dans la haute Roya qu’à partir de l’Italie par une longue piste accessible uniquement aux 4X4 et ceci tant qu’elle ne sera pas enneigée ou alors par la voie de chemin de fer qui elle aussi vient d’Italie. 
Le ravitaillement de la commune de Tende et de ses voisines n’est donc possible qu’ainsi et en petites quantités. Cela  va être encore plus problématique l’hiver venant.

La voie ferrée qui  joint Cuneo à Vintimille Via Breil sur Roya est interrompue au niveau de Saint Dalmas de Tende. Un pont  SNCF et un tunnel sont impraticables.

La SNCF qui à l’issue de la dernière guerre reconstruisait les voies très rapidement ne se hâte aujourd’hui qu’avec lenteur pour y envoyer ses équipes spécialisées.

Il faut dire que cette voie vitale, stratégique aussi pour l’Italie (qu’elle a également  financée en partie)  n’a jamais beaucoup intéressé la SNCF qui souhaiterait même l’abandonner pour cause de rentabilité médiocre.

Pourtant le train dit des Merveilles à visée touristique au départ de Nice Via Lucéram et Sospel  a été pendant quelques jours le seul moyen d’accéder à Breil sur Roya. Son existence  a alors été déterminante.

Les régiments du Génie de l’armée française capables dans le passé de reconstruire rapidement des ponts provisoires (dont certains sont encore utilisés) ne semblent plus capables de remplir ces missions. 
Pour des tas de raisons certainement économiques l’Etat français ne peut plus faire face à ces missions régaliennes que sont la continuité territoriale et le ravitaillement des populations.

Monsieur le député Éric Ciotti est monté au créneau  avec pugnacité et détermination pour demander un effort plus important et plus soutenu de la nation pour nos vallées sinistrées.

Les images de la vallée de la Roya montrent l’ampleur des dégâts mais démontrent également que les chantiers sont énormes et les coûts seront faramineux.
Il faudra beaucoup de temps pour réparer.

De grands travaux sur les infrastructures routières et ferrées sont vitaux et urgents sinon cette vallée va mourir.
Ils iraient dans le sens d’une relance de l’économie de la France en coordination avec les autorités italiennes.
La réparation et pourquoi pas l’électrification de la ligne de Nice à l’Italie sont indispensables et vont dans le sens des préoccupations écologiques. 
L’axe Nice, Vintimille, Cuneo, Turin, Milan est susceptible d’intéresser nos voisins et amis italiens.

 L’objet de ce courrier est donc, Monsieur le Président de la République,  de vous prier de bien vouloir engager le maximum possible des moyens de la Nation pour sauver cette vallée magnifique menacée de mort.

Auteur de la lettre ouverte : Rodolphe Brunn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :