Merci Merkel !!!

Manifestation non interdite !!!

Depuis la publication nouvelle des caricatures de Mahomet dans les colonnes de Charlie Hebdo, les manifestations anti-françaises, au cours desquelles le portrait de Macron est piétiné, des produits français détruits ou des appels à s’attaquer à tout ce qui est français sont lancés, sont désormais monnaie courante dans des pays musulmans.

C’est suite à ce contexte que le consulat français a été attaqué à Djeddah en Arabie Saoudite ou qu’ont eu lieu les attentats de Nice et Conflans sur le sol français, ainsi que les tentatives, arrêtées de justesse, de Lyon-Perrache, Sartrouville et Paris (deux affaires dans les 15e et 13e arrondissements). Ce qui est plus inquiétant, c’est que des manifestations aux objectifs similaires ont lieu sur le sol européen, notamment en Allemagne, où le gouvernement laisse faire au nom de la tolérance et de la liberté d’expression.

Dimanche dernier, près de 250 personnes sont descendues dans la rue à Hambourg, de la gare à la mairie, à l’appel de l’institut islamique Al Azhari, considéré comme radicalisé par le pouvoir allemand. Derrière une banderole où il était écrit en allemand et arabe « montrons notre amour pour le prophète Mahomet », les tenants de la « religion de paix et d’amour » ont dit leur opposition à toute caricature ou critique du « prophète » Mahomet.

L’institut Al-Azhari, suivi par 3211 personnes sur Facebook, propose officiellement « des cours de soutien scolaire » ; il indique le nom de son directeur, Mahmoud Ahmed et est basé à Hambourg. Sur la page, on trouve un compte-rendu de la manifestation, mais aussi l’appel officiel, sur fond vert islam, « contre l’islamophobie, le racisme, la discrimination, les insultes, pour l’anti-islamophobie, la tolérance, l’acceptation, le respect ». En pratique, l’on constate que l’organisation propose des cours d’arabe pour apprendre à lire le Coran, en dix leçons, et a formé [ou converti ?] déjà « plus de 300 musulmans », mais aussi des conférences… notamment sur les musulmans européens et Macron, le 16 octobre dernier.

La manifestation n’a pas été interdite, mais le porte-parole du bureau fédéral pour la protection de la Constitution, Marco Haase, a estimé que « ceux qui prendraient part à cette manifestation feraient cause commune avec les islamistes ». L’honneur des Hambourgeois est sauf : quinze citoyens ont organisé une contre-manifestation, avec un drapeau français et le portrait de Samuel Paty,  professeur d’histoire décapité à Conflans (78) pour avoir montré les caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo.

Cette manifestation anti-française est du reste moins importante et marquante que celle qui a eu lieu à Kiel, début novembre – et qui a pourtant été totalement ignorée par la presse française mainstream. Le 1er novembre, un millier de manifestants se sont rassemblés devant la gare centrale de Kiel – la ville portuaire du nord de l’Allemagne, à ne pas confondre avec Kehl, en banlieue de Strasbourg, pour crier leur haine de la France et « Allah Akbar ».

Le Schleswig-Holstein Ugeavisen écrit, très critique : « D’accord, il se peut que Allah soit Akbar, mais qui s’en soucie, à part les musulmans ? Ne les laissez pas nous faire taire. Les manifestants allemands, catholiques, orthodoxes ou européens ne se promènent pas dans les rues d’Istanbul en criant Louange à Jésus Christ ! Nous conseillons aux disciples de l’Islam de retourner dans leurs pays d’origine s’ils ne peuvent s’adapter à l’ordre qui domine ici. Personne ne les retient ! Et vive la France ! ».

Louis Moulin

Source : Breizh-info.com, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :