Stress, faillites et autres fantaisies … !

Le test PCR est une technique de laboratoire de biologie moléculaire d’amplification génique pour la recherche de traces d’ADN ou d’ARN.

A partir de quelques cellules prélevées on extrait l’ARN, on le convertit en ADN au moyen d’une enzyme et on amplifie le résultat obtenu. On ne met pas en évidence la présence de virus, mais seulement des fragments de séquences géniques spécifiques !

L’augmentation des cycles d’amplification ou seuil de sensibilité accroît la possibilité de trouver ces fragments de virus avec en contre-partie une diminution de la contagiosité, laquelle est inversement proportionnelle aux cycles d’amplification. Nombre de scientifiques sur le plan international pensent qu’un seuil de sensibilité supérieur à 30 voire 35 n’est plus représentatif de la fiabilité du test.

Dans son avis du 25 septembre 2020 la Société Française de microbiologie précise :

  • ne pas communiquer au médecin traitant le niveau de sensibilité des tests !!!
  • définir les niveaux de positivité ou non en fonction de critères spécifiques en les associant à un seuil d’amplification de 33,
  • estimer le risque infectieux en fonction d’un examen clinique, du statut immunitaire, des facteurs de comorbidité, de la date de début des symptômes éventuels et les conditions de vie sociétale de l’individu.
    En France les test PCR (seuil à 40, voire plus) sont utilisés pour mesurer la contagiosité potentielle sans tenir compte du taux réel de la présence de fragments du virus. Les autorités considèrent qu’un porteur de fragments de virus totalement inoffensifs et non contagieux est un cas COVID, au même titre qu’une personne hospitalisée, voire en réanimation !

Sans compter que des doutes sérieux persistent sur la possibilité de réactivité croisée avec d’autres virus que le SRAS-CoV-2, comme les autres coronavirus bénins du rhume.

Lors de la phase initiale on comptait le nombre de décès, sauf les vieux des EPHAD, sacrifiés sur l’autel des priorités en fonction de l’âge parce que les gouvernements précédents et l’actuel ont été incapables de prévoir la gestion d’une crise sanitaire de cette ampleur. Aujourd’hui on compte les porteurs de fragments de virus !

L’État impose des mesures stressantes à la population, s’affranchit de divers droits constitutionnels, prend des mesures destructrices pour le petit commerce et les entreprises, dégrade les conditions de vie d’une population sous le fallacieux prétexte de positivité des tests PCR sans tenir absolument compte de la charge virale réelle des porteurs.

De qui se moque-t-on ?

Quelques références :

Un avis sur “Stress, faillites et autres fantaisies … !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :