EPHAD, COVID et …suspicions !

Assemblée Nationale, 

Commission d’enquête « Impact, Gestion et Conséquences de l’épidémie du COVID 19 »

4 Novembre 2020 : audition de Monsieur Olivier VERAN, ministre des solidarités et de la santé.

Monsieur Jean-Pierre DOOR, député LR du Loiret, pose la question de savoir pour quelle raison des certificats de décès de personnes très âgées portent la mention « COVID 19 » sachant qu’il n’y jamais eu de cas de COVID chez ces patients.

La question également posée à J. SALOMON, directeur général de la santé reste à ce jour sans réponse, lequel ayant déclaré « regarder cette question en détail » au cours de son audition du 28 octobre dernier.

Réponse du ministre VERAN « En EPHAD s’il y avait un cas COVID dans l’établissement donc une épidémie identifiée et qu’un cas de décès était suspecté COVID on le reconnaissait comme COVID et on ne faisait pas de test post-mortem« 

Cela revient donc à dire que dans un EPHAD où un seul cas de COVID est détecté, tous les autres décès sont »étiquetés » COVID considérant que tous les résidents sont atteints par l’épidémie !

Les statistiques de décès en EPHAD ne sont donc pas basées sur des faits réels, tangibles, vérifiés mais sur de simples suspicions !

Comment, dès lors, faire confiance aux statistiques que l’on nous assène pour nous effrayer, nous infantiliser, nous enfermer, nous priver de nos libertés les plus fondamentales ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :