Gabegie financière

Une convention bien structurée !

La convention citoyenne pour le climat a bénéficié d’un budget et d’un encadrement très conséquents… Quelle organisation !!!!

Les modalités de sélection posent la première question : 150 participants sélectionnés parmi 300 000 numéros de téléphone sur une population de 67 000 000 d’habitants.

Le budget ! Amère sentiment de gaspillage d’argent public !

%montant€/membre
Budget global5 431 223,00 €36 208,15 €
tirage au sort 150 membres5,20 %282 423,60 €1 882,82 €
prise en charge, défraiements, indemnités, frais de garde27,80 %1 509 879,99 €10 065,87 €
logistique, accueil membres15,70 %852 702,01 €5 684,68 €
animation de la convention34,00 %1 846 615,82 €12 310,77 €
communication9,20 %499 672,52 €3 331,15 €
appui à la gouvernance6,10 %331 304,60 €2 208,70 €
prise en charge experts et groupe d’appui1,80 %97 762,01 €651,75 €
compensation carbone0,20 %10 862,45 €72,42 €

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 282 423,60 € pour sélectionner 150 personnes, plus de 850 k€ pour la partie logistique, 1 846 615,82 € pour l’animation, près de 500 000 € pour la communication, 331 304,60 € pour l’appui à la gouvernance. 

Tant d’argent public gaspillé pendant que les petites entreprises, les commerçants, les agriculteurs sont, pour la plupart, dans la difficulté par le mode de gestion de la crise sanitaire. N’eut-il pas été plus judicieux pour les aider de rajouter cette somme aux 80 M€ que J. Denormandie (alors ministre de la ville et du logement) avait prévu dans le précédent gouvernement pour emmener des enfants « défavorisés » en vacances cet été (https://laplumeducitoyen.org/2020/06/22/80-me-vacances-ou-emploi/) ?

Sur un sujet aussi vaste, aussi complexe, nécessitant une part importante d’étude, d’appréhension et de compréhension des diverses composantes ces 150 non-spécialistes ont travaillé exactement 21 jours pour produire 150 propositions dont apparemment 143 d’entre elles ont été retenues par le président de la République.

A noter l’aspect « Organisation » de cette convention.

Un comité de gouvernance composé de 15 personnes

* 2 vice-présidents :

– le directeur général de la Fondation Terra Nova

– la présidente et directrice de la fondation européenne pour le climat

* 1 rapporteur général : le vice-président du conseil économique, social et environnemental

* 3 experts du climat :

– un climatologue, membre de l’Académie des sciences et conseiller au CESE

– la présidente de la section de l’environnement du CESE, experte indépendante de la concertation avec les parties prenantes

– le co-fondateur et directeur scientifique de l’Institut du développement durable et des relations internationales

* 3 experts de la démocratie participative

– le co-présidente de Démocratie Ouverte et initiatrice du collectif des Gilets citoyens

– un professeur de science politique et membre du conseil scientifique du groupement d’intérêt scientifique Démocratie et Participation

– un sociologue, directeur de recherche à l’Ifsttar et président du Groupement d’intérêt scientifique Démocratie et Participation

* 4 experts du champ économique et sociale

– Questeur du CESE et directeur de l’observatoire du dialogue social de la Fondation Jean Jaurès

– Vice-président du CESE et chargé de mission à la prospective à la CFDT

– Présidente de la Coordination des fédérations et associations de cultures (COFAC) et conseillère au CESE

– Vice-Présidente de la section de l’environnement du CESE

* 2 personnalités désignées par le ministre de la transition écologique et solidaire au titre de leurs expertises en matière de climat et de processus participatifs.

A ce comité de gouvernance il faut rajouter :

– 3 garants nommés par les présidents du CESE, de l’Assemblée nationale et du Sénat

– un groupe d’appui de composé 14 expertes et experts mobilisés, au titre de leurs expériences et compétences personnelles et non pas au titre de leurs fonctions dans des organisations, pour conseiller les membres de la Convention dans l’exploration des pistes de travail et l’élaboration des propositions de mesures des membres de la Convention

– un comité légistique de 6 personnes afin de mener un travail de transcription légistique sur les mesures préparées par les membres de la Convention Citoyenne pour le climat.

Soit en assistance directe 38 personnes auxquelles il faut rajouter plus de 50 intervenants extérieurs.

150 citoyens bien encadrés par près de 100 personnes, une convention citoyenne totalement indépendante ? 

Puisque l’État s’intéresse à ce qui va se passer en 2030, pourquoi ne pas organiser des conventions citoyennes pour les urgences d’aujourd’hui? La sécurité, l’immigration, l’économie, les finances publiques …… Tant de thèmes à traiter dans l’immédiat pour éviter le chaos dans notre pays.

Un avis sur “Gabegie financière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :