Salut, vaillant jeune homme

Assis là avec tes copains, ta cigarette se consume lentement pendant que tu bavardes au téléphone avec ta famille et tes amis restés là-bas, si loin. 

Habillé par l’association X, nourri et logé par l’association Y, téléphone portable et argent de poche fournis gracieusement par l’association Z, pas de quoi se plaindre …

Tous ces avantages dont tu disposes gratuitement sans travailler viennent des subventions généreusement octroyées par l’État français à ces associations en prélevant sur le fruit de notre labeur quotidien : IRPP, TVA, taxes par çi, taxes par là …

Vaillant jeune homme, vois-tu cette stèle là-bas ? C’est un monument aux morts, sur lequel sont gravés les noms d’anciens qui se sont battus jusqu’au sacrifice ultime sans reculer pour que nous soyons libres. Des millions de morts pour s’affranchir du joug ennemi, des blancs, des noirs, des arabes, des juifs, des chrétiens, des musulmans…Tous, courageusement, ont affronté l’ennemi et sont morts dignement pour nos libertés. Imagine qu’un de tes arrière-grands-pères ou arrière-grand oncle est peut-être venu se battre ici, peut-être même est-il mort sur le sol français pour nous. Honneur à eux.

Aujourd’hui des soldats français et de braves soldats de ton pays s’y font tuer pour défendre vos familles et lutter contre la vermine terroriste.

J’ai travaillé là-bas et j’y ai rencontré des gens courageux des jeunes, des plus vieux, tous durs à la tâche pour le bien de leur famille. Qui sait ? J’ai peut-être travaillé avec un grand-père ou un grand oncle à toi! Des courageux, crois-moi. Respect pour leur courage et leur volonté de s’en sortir.

Tu vois ces éboueurs, ces femmes de ménage, ces manœuvres venus de là-bas, ils travaillent durement pour élever leurs enfants. Malgré leurs métiers difficiles, mal payés, ils et elles avancent courageusement, sans se plaindre et on ne peut que leur souhaiter de réussir.

Alors, vois-tu, vaillant jeune homme je me pose la question de savoir ce que tu fais là, au lieu d’employer ton énergie, ta force, ta jeunesse à travailler pour ta famille, ton pays. Tu as peut-être un frère, un cousin, un voisin, un ami qui s’est engagé dans l’armée de ton pays pour le défendre et lutter pour la survie de sa famille, pourquoi n’as-tu pas fait comme eux ? 

Il en a fallu de l’argent, beaucoup d’argent pour ce périlleux voyage, semé de difficiles et pénibles épreuves morales et physiques ! 3, 4, 5000 $ pour venir jusqu’ici ? Comment as-tu réussi à économiser tout cet argent ? Tu aurais pu créer une entreprise dans ton pays, créer des emplois, donner une vie agréable à ta famille…Et ces compagnons de voyage morts sur le chemin, noyés en mer ou encore abattus par des voyous, est-ce que tu penses à leurs familles ? Pour quel résultat, quel avenir, quel projet ?

Explique-moi pour quelles raisons tu es là au lieu de te comporter en homme et oeuvrer pour ta famille, ta patrie ? Franchement je ne comprends pas tes motivations.

J.F Kennedy, ça ne te dit rien, tu es trop jeune ! Mais tu devrais vraiment méditer cette sage parole de sa part « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :