Gaullistes ?

L’importance du sentiment d’insécurité qu’éprouve les français(es), cette perception de la dégradation de la loi républicaine face aux diverses formes d’actions de la part de minorités agissantes, s’accroît chaque jour au vu des manifestations et des violences de la part de ces individus dont il convient de se poser la question avec une grande inquiétude : quel est le but ultime ?

Comment admettre que la Constitution et les Droits de l’Homme, textes fondateurs de la Vè République, soient bafoués par une manifestation tolérée bien qu’interdite par décret gouvernemental sous le fallacieux prétexte de l’émotion causée par un évènement intervenu dans un pays étranger ?

Comment comprendre que des bandes de voyous s’affrontent ouvertement dans la rue mettant en danger la vie des citoyens sans une intervention immédiate et répressive des forces de l’ordre et de la justice ?

Comment accepter que la police soit déconsidérée à ce point ? Grands discours et paroles pseudo-réconfortantes lâchées aux médias ne rendent pas tout l’honneur auquel ces femmes et ces hommes ont droit de par l’exercice d’un métier difficile et dangereux face à une violence extrême.

En cette période de remémoration de l’appel du 18 juin, chacun, chacune se réclame du gaullisme mais est-ce que De Gaulle aurait accepté tant d’insécurité, de mépris des lois, d’impunité des voyous, d’abandon de territoires à des trafics en tout genre… ? 

Sur le plan international aurait-il accepté que notre pays perde toute souveraineté, toute autorité, toute crédibilité ? Aurait-il toléré critiques et commentaires désobligeants de la part de dirigeants étrangers ou encore humiliée par une tentative d’intimidation de la part d’une autre nation membre comme elle de l’OTAN ? 

Pour se réclamer gaulliste il ne suffit pas de le clamer haut et fort, il faut en respecter l’esprit dans lequel il avait souhaité placer la France en initiant la Constitution de 1958 et en érigeant le Président de la République en garant des institutions. 

La France doit reconquérir les valeurs qui sont les siennes et retrouver sur la scène internationale une souveraineté indiscutable quelque soit la puissance à laquelle elle s’adresse.

La France doit rester laïque, lutter contre le communautarisme, faire respecter la loi républicaine et protéger les citoyens contre tout débordement et manquement à l’ordre public.

De Gaulle a voulu une France digne et respectée. Le gaullisme, c’est oeuvrer dans ce sens. Les pseudo-gaullistes du jour ont encore des leçons à apprendre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :